Un interne condamné pour pédopornographie... à 10 mois de sursis

Presse auscultée. L'étudiant, récidiviste, détenait plus d'une centaine d'images pédopornographiques. 

Google n’est pas votre meilleur ami. « En avril 2017, l’entreprise Google a informé les autorités qu’un compte avait été utilisé pour stocker 113 fichiers contenant des images pédopornographiques », rapporte les dernières nouvelles d’Alsace. l’adresse IP correspondait à celle d’un ordinateur IP des hôpitaux universitaires de Strasbourg. Le compte IP, poursuit les DNA, était associé à l’adresse mail d’un interne déjà condamné en mars 2017, pour des faits similaires. L’interne en question, âgé de 28 ans, comparaissait ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Strasbourg. Le prévenu a écopé d’une peine de dix mois avec sursis, mise à l’épreuve de trois ans, et obligation de soins. La peine n’a pas, en revanche, été inscrit à son casier judiciaire. La suite ici (sur abonnement) sur les DNA.

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Le Dr Ghozzi était responsable de son unité fonctionnelle de médecine générale, a été démis de ses fonctions de responsable de cette unité. Il...
L'auscultation de la presse a révélé ceci : un hôpital parisien qui sert de recel...
Les syndicats de biologistes médicaux ont annoncé une grève qui débutera le 23 septembre, en réaction à une nouvelle réduction de l’enveloppe qui...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.