My Green Doctor, le site qui rend votre cabinet plus vert

L’écologie médicale made in USA

Un médecin américain a monté un programme pour aider les médecins à diminuer l’empreinte écologique de leur cabinet. On peut même gagner un certificat à afficher dans sa salle d’attente !

« J’ai remarqué que beaucoup de médecins veulent s’impliquer davantage pour l’environnement, mais que les organisations dans lesquelles ils travaillent ne leur donnent pas les outils nécessaires », raconte le Dr Todd Sack. Ce gastro-entérologue de Jacksonville, en Floride, a donc décidé de donner à ses confrères les moyens de prendre les choses en main. Le résultat est un site baptisé My Green Doctor.

Le mode d’emploi est simple. Première étape : montez une « équipe verte » (green team, en anglais ça sonne mieux) dans votre cabinet, votre service ou votre clinique. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Deuxième étape : choisissez l’un des workbooks établis par Todd Sack (par exemple celui sur l’efficience énergétique, ou encore celui sur les déchets). Troisième étape : sélectionnez avec votre green team une ou deux actions listées dans le workbook pour changer quelque chose dans votre structure. Puis au bout d’un mois, faites le bilan et revenez à l’étape 2.

Qui veut un beau certificat ?

N’oubliez pas de prendre des notes pendant les réunions de votre green team. Au bout de plusieurs mois, vous pourrez les envoyer à Todd Sack, qui vous enverra un beau certificat à afficher dans votre salle d’attente s’il estime que vos efforts sont à la hauteur (certificat payant pour les non-membres des organisations partenaires). « Pour l’instant, 296 structures se sont inscrites, et 7 ont terminé le programme », recense le gastro-entérologue. Et il ne faut pas croire qu’il s’agit d’une initiative exclusivement américaine : les inscrits exercent dans une trentaine de pays différents, et la majorité ne sont pas originaires des États-Unis.

« Les médecins doivent donner l’exemple à leur communauté », estime Todd Sack. « Nous ne devons pas attendre que nos gouvernements fassent le boulot à notre place. » Le fondateur du site remarque d’ailleurs qu’il n’y a pour l’instant qu’une structure française inscrite sur My Green Doctor. Certes, il y a la barrière de la langue (le site est intégralement en anglais), mais de bonnes volontés pourraient se manifester pour traduire, voire adapter le contenu au contexte hexagonal. Alors, qu’est-ce que les French doctors attendent pour make our planet great again ? 

Source: 

Adrien Renaud

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

La Drees a publié une enquête sur le temps de travail des médecins généralistes libéraux. Stable, toujours élevé, et toujours inégal. Et on se...
La tranquillité a un prix
#WUD38 : La chasse aux docteurs

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.