Les patients dénoncent “l’obstruction” des syndicats de médecins, et se sentent “pris en otage”

Article Article

La principale fédération d'organisations de patients, France Assos Santé, accuse les syndicats de médecins de pratiquer une "obstruction à l'accès aux soins" en s'opposant à diverses mesures actuellement en discussion au Parlement ou avec l'Assurance maladie.

Les patients dénoncent “l’obstruction” des syndicats de médecins, et se sentent “pris en otage”

© IStock

"Alors que le “tout incitatif“ n'a pas répondu et ne répondra pas aux besoins des populations dans les territoires, les syndicats s'opposent par principe à l'idée de réguler l'installation des médecins pour lutter contre les déserts médicaux", déplore ce regroupement de près d'une centaine d'associations d'usagers, jeudi 17 novembre dans un communiqué.

France Assos Santé s'offusque de l'opposition des organisations de médecins à l'idée que des infirmiers en pratique avancée puissent, demain, être autorisés à effectuer certaines prescriptions.

"L'intérêt des usagers commande d'élargir l'offre de soins et non de la restreindre encore davantage", fait valoir le groupement d'associations de malades, en soulignant que "11,5% des patients de plus de 17 ans n'ont pas de médecin traitant".

France Assos Santé veut que les médecins prennent la mesure de la gravité de la situation

Pour France Assos Santé, l'accès aux soins des usagers est "pris en otage" par les syndicats de médecins libéraux dans les négociations conventionnelles, "à peine commencées et déjà quittées".

Cette négociation d'une nouvelle convention pour les cinq prochaines années "reprendra dès la semaine prochaine", a indiqué l'Assurance maladie.

Avant ce retour à la table des discussions, France Assos Santé exhorte les syndicats de praticiens "à prendre la mesure de la gravité de la situation".

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/20-millions-de-francais-sans-medecin-dici-5-ans-le-chiffre-qui-fait-peur

"Les cinq ans à venir vont être les futures années noires de l'accès aux soins si des mesures d'ampleur ne sont pas prises", estime la fédération.

Avec AFP

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers