Les mutuelles repoussées...

Le projet de loi a été amendé !

Alors qu'une nouvelle journée de mobilisation des internes et chirurgiens se profile dimanche prochain, le projet de loi 296 proposé par le député socialiste Bruno Leroux a été largement amendé lors de son passage à l'Assemblée sur ordre de la ministre.

Les fameux réseaux de soins des mutuelles ne pourront pas fixer des tarifs différentiels aux médecins qu'ils emploient et les patients n'auront pas d'obligation de choisir un médecin salarié de la mutuelle... 

La mutualité française déplore ce revirement et communique sur la difficulté d'accès aux soins de certains patients du fait des tarifs dentaires et optiques. C'est bien connu ! La volonté de pouvoir contrôler le parcours de soin et les tarifs pratiqués ne relevait que d'un esprit philanthropique...

Quoiqu'il en soit, la pression médicale et notamment celle portée par les jeunes médecins semble porter ses fruits. Pour avoir souvent lu des commentaires dubitatifs à leur encontre, il est temps de les féliciter pour cette victoire.

A suivre...

Source: 

What's up doc

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Les bénéfices en hausse de 2,28 % en 2014
Pas de signature partielle possible !
Alors que la plupart des équipes tremblent devant le risque hémorragique, l’ischémie d’organes nobles, la perte de fonctions vitales, l’infection s’...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.