Les génériques bien ou mal ?

C'est ce que demande médecin et patient.

L'Ansm (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) vient de publier un rapport qui réaffirme l'efficacité comparable des générique par rapport aux médicaments princeps. L'Igas vient, elle, de publier un autre rapport où elle préconise un système de bonus-malus pour les médecins en fonction du pourcentage de prescription de générique.

Pour un médecin généraliste confronté chaque jour au scepticisme des patients, parfois renforcé par des études troublantes sur les antibiotiques, ces deux rapports nous place dans la position de la noisette entre le marteau et l'enclume ! Pas facile de se détendre...

Et sinon, une campagne médiatique bien menée du type "les génériques c'est pas automatique" ça nous aiderait peut-être, non ?

Source: 

What's up doc

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Professeur d’anesthésie-réanimation et de médecine d’urgence
L'amour, cette maladie très curable
Un médecin à la file active exponentielle

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.