L’AP-HP, la no-go zone pour les généralistes

Paris : Non merci !

Le sex appeal de Paris n'est plus qu'un lointain souvenir pour les futurs généralistes.

 

Paris n'est plus le centre du monde. Ce n'est même plus une ville attractive pour les internes en médecine générale. Sa place ne cesse de reculer dans le classement des villes choisies à l'internat pour le DES de médecine gé. Est-ce dû à la formation elle-même ? Aux terrains de stage ? Aux prix exorbitants des logements ?...

 

Vous retrouverez dans le dernier numéro une enquête auprès d'internes et d'enseignants sur ces questions... capitales !

Source: 

Sarah Balfagon

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

La procédure de choix définitif a commencé ce 3 septembre et devrait se terminer le 26 septembre. Provisoirement, le CHU de Nantes est le premier CHU...
Préparation et transmission
Mathieu Levaillant, en stage à la direction du CHU d’Angers

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.