Greve totale des libéraux le 12 novembre

Les énergies débordent : internes, chefs, pigeons, anesth, gynéco, chir, médecins généralistes… tous ou presque étaient là dans une salle, trop petite, surchauffée du grand Rex à Paris, à l'appel du BLOC, pour faire front à l'hypothétique et redoutée signature de la convention de lundi 22 octobre prochain.

"Il va falloir être solidaire, tous ensemble" assène Philippe Cuq, président diu BLOC, syndicat signataire de la convention qui a d'ores et déjà annoncé qu'il ne signera pas la convention en l'état au nom de tous les médecins des plateaux techniques lourds qu'il représente, à commencer par les chirurgiens.

" (...) il faut aller au front tous ensemble. Parce que, face à nous, ils sont très organisés : regarder la semaine dernière, pas un média qui ne nous a décrdibilisé ! Le monde, UFC que choisir… tous, de rajouter leur petite graine pour mystifier les dépassements et faire de nos revendications, des caprices". Et toute la salle de scander qu'il faut agir ! Agir maintenant !

"(...) Il faut mener une organisation sans faille, faisant redouter le risque sanitaire. Toutes les énergies doivent converger sur le 12 novembre !» répète Philippe Cuq, soutenu par l'assemblée débordant de commentaires qui lui répond : "On veut bien faire la grève à partir du 12 novembre, mais comment fait-on pour les urgences ? "

"On ne fait pas les urgences !" répond Philippe Cuq.

"On ne fait pas les urgences et on va le dire, le prévenir ; la mobilisation doit être préparée, les pouvoirs publics seront avertis !".

La détermination était très marquée cet après-midi, attendons-donc la suite...

Source: 

What's up doc

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Dans les forêts de Saulnot (Haute-Saône)
Demain recommence les négos...
Dans la série des immanquables, avant d’ouvrir les portes de son cabinet : penser au chapitre des multiples assurances ! A commencer par…

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.