Droit de grève : Une remarque de Véran reste en travers de la gorge de syndicats

Le Ministre de la Santé a-t-il remis en question le droit de grève des soignants ? Après une remarque d’Olivier Véran, c’est en tout cas la conviction de trois syndicats.

Une petite phrase suivie d’un tollé. Le 5 août dernier, le ministre de la Santé était en déplacement au centre hospitalier d’Aix-en-Provence (PACA). L’occasion de réagir à l’appel à la grève lancé notamment par Sud Santé Sociaux à la fin du mois de juillet. « Vient un temps où ces personnes n’auront plus le loisir de faire grève puisque par définition cette obligation vaccinale s’appliquera», a-t-il lâché.

Dans les rangs des syndicats Force Ouvrière, CGT et SUD, la remarque n’est pas passée. « La Confédération FO a pris connaissance de propos tenus par le ministre de la Santé, en lien avec la mise en œuvre de l’obligation vaccinale, pouvant laisser entendre une mise en cause du droit de grève », a notamment indiqué Force ouvrière dans un communiqué.

Au lendemain de la promulgation de la loi sanitaire, le syndicat a également tenu à rappeler que le droit de grève est « est un droit constitutionnel attaché à la liberté syndicale et à la démocratie. »

« Remettre en cause le droit de grève parce qu’une loi a été votée, n’engage que monsieur Véran », a ajouté, de son côté, le secrétaire général de SUD Santé Sociaux Jean-Marc Devauchelle.

Pour l’heure, les syndicats contestataires restent déterminés à défendre leurs revendications. Si Denis Betand, de la CGT Santé et Action sociale, estime que ces propos « [les] confortent dans la poursuite de la grève », Jean-Marc Devauchelle se dit, lui, « déterminé à poursuivre l’action et tous les recours possibles » pour lutter contre cette nouvelle réglementation.

Une contre-attaque qui aurait déjà débuté selon le syndicaliste.  « Beaucoup [ont manifesté] samedi partout en France, notamment à ParisLyon et Marseille », a assuré Jean-Marc Devauchelle.

À lire aussi : 

Loi sanitaire : Sud-Santé lance un préavis de grève illimitée

Portrait de Julia Neuville

Vous aimerez aussi

Venu déposer son dossier de demandeur d'asile, Ahmad Safi repart du bureau parisien de l'Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii)...

Mises en évidence par la pandémie de Covid-19, les conséquences sanitaires de la pollution de l'air intérieur appellent une « vigilance » de la part...

Phénomène mondial, la désinformation anti-vaccinale sur internet alimente la méfiance des citoyens, contribuant ainsi à peser sur les campagnes de...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.