Don d'organes : une appli pour informer les proches

Pour ses patients et pour soi-même

L'appli du donneur d'organes lancée hier à l'occasion de la journée nationale dédiée au don d'organes, a pour objectif de sensibiliser davantage les Français au don d'organes et de tissus, mais pas seulement. "Avec 560 décès par an faute de dons, Il faut s'y mettre tous, le corps médical autant que les autres. Tout le monde peut donner à tout âge et même malade sous avis médical." rappelle Nicolas Gérakis, administrateur de l'association Maryse Pour La Vie

Si des applications mobiles en lien avec des associations comme l'association Laurette Fugain ou l'association Grégory Lemarchal existent déjà sur le don d'organes, elles servent essentiellement à informer le public. L'appli lancée par Maryse Pour La Vie essaye d'aller plus loin :

L'utilisateur a la possibilité de créer sa propre "e-carte de donneur" en remplissant une fiche en ligne. Mais Nicolas Gérakis le clame haut et fort : "cela ne suffit pas !" D'où l'astuce de cette appli : une fois sa e-carte créée, il est possible via son smartphone, d'accéder à son carnet d'adresses et de prévenir directement ses proches. "Aujourd’hui, j’ai fait le choix d’être donneur d’organes. C’est une décision importante que je voulais partager avec toi", indique le message automatique généré par l'application.  

"Je suis informée que tu peux donner"
C'est véritablement le problème majeur : le manque d'information auprès de la famille. "En France, on parle difficilement de la mort, c'est un sujet que l'on aborde pas facilement. Et dans 50% des cas, la famille n'est pas au courant que le proche a une carte de donneur" ajoute Nicolas Gerakis. Une démarche essentielle quant on sait que 90% des greffons viennent de donneurs décédés. 

L'association compte sur le marketing viral pour mieux référencer l'application afin qu'elle soit téléchargée - gratuitement - par le plus grand nombre. "Notre application, c'est une "marque blanche", c'est notre manière à de militer" termine Nicolas Gérakis. Uniquement disponible dans l'Apple Store, cette appli le sera dans Google Play dans les prochaines semaines.

Saluons aussi à l'occasion de cette journée du dons d'organe, la campagne de l'agence de biomédecine, bien sûr très active sur le thème avec sa dernière vidéo, L'homme qui est mort le plus de fois au cinéma (voir ci-dessous).

 

 

 

Source: 

Chloé Rayneau

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Stitch, une messagerie professionnelle 3.0 spécialement concue pour l’hôpital… américain
Des applications qui ne comptent pas pour des pommes

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.