Angers : Un médecin pris en otage

Une femme médecin de l'unité médico-judiciaire d'Angers a été retenue en otage mardi pendant plus d'une heure par un détenu de la maison d'arrêt de la ville qui s'est rendu, ont indiqué à l'AFP le parquet et l'administration pénitentiaire.

"Les faits se sont produits en début d'après-midi" dans l'infirmerie de la prison, a déclaré l'administration pénitentiaire, confirmant une information du quotidien Ouest-France. "La médecin a été retenue pendant plus d'une heure. Le détenu l'a menacée sans la blesser".

"Le détenu avait confectionné une arme artisanale avec un stylo et a accepté de se rendre au bout d'une heure après que la sûreté départementale a accepté de négocier avec lui", a précisé le procureur de la République d'Angers, Eric Bouillard.

L'homme, qui était en détention provisoire pour un motif de droit commun, a été placé en garde à vue.

"Les motivations de cet acte sont personnelles et ne sont pas liées à ses conditions de détention", a ajouté le procureur.

"La prise d'otage survenue à Angers est terminée. Je remercie chaleureusement les agents pénitentiaires et la police qui ont fait preuve d'un grand professionnalisme", a tweeté de son côté le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti.

Une prise d'otage d'un médecin s'était déjà produite le 9 février 2018 à la maison d'arrêt d'Angers. A l'époque, un détenu de 30 ans condamné à 5 ans de prison ferme avait placé une lame de rasoir dans un stylo et menacé le professionnel de santé. L'incident n'avait pas fait de blessés.

Avec AFP

Portrait de La rédac'

Vous aimerez aussi

Le CHU de Bordeaux a été condamné mardi à indemniser la famille d'une patiente de 48 ans décédée le 10 mars 2018 à l'hôpital, où elle avait attendu...

La justice française a renvoyé au 5 janvier 2023 un procès lié au système d'assurance maladie français, à laquelle une femme greffée des deux mains...

Greffée des deux mains aux Etats-Unis en 2016 car elle jugeait ce type d'opération alors impossible en France, une jeune femme poursuit le système...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.