Affiliation obligatoire à la Carmf : fin des débats

Internes et remplacants non thésés sont tranquilles

Sur demande directe de la ministre de la Santé, la Carmf a confirmé officiellement que l’amendement forçant les remplaçants internes et non thésés à s’affilier ne s’appliquerait pas en 2018.

L’Isni avait déjà annoncé le 16 avril dernier que les négociations qu’elle menait avaient abouti, mais il fallait attendre la confirmation officielle. « Y aura t'il un document officiel nous assurant cette garantie ? Etant donné que c'est contre la loi de financement de la Sécurité sociale cela paraît complexe... On boucle nos rempla ou pas ? », s’interrogeait ainsi Olivier Le Pennetier, ancien président de l'intersyndicale des internes sur Twitter.

C’est désormais le cas. Ce mercredi matin, un courrier émanant du ministère de la Santé est arrivé à la Carmf, lui demandant la suspension de la mesure imposant l’affiliation à la Carmf des remplaçants internes et médecins non thésés pour 2018.

« C’est ce que nous demandions », se réjouit Yannick Schmitt, président du syndicat Reagjir, contacté par What’s up Doc. « Le président de la Carmf l’a confirmé ce matin ». Les praticiens concernés ne sont donc plus inquiétés par l’amendement introduit dans la LFSS 2018. Il faudra désormais attendre le PLFSS 2019 pour voir si une possibilité d’affiliation – et non une contrainte – est finalement envisagée.

Source: 

Jonathan Herchkovitch

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Sandra Zalinsky et Laurence Williamson

Après une carrière en CHU, les chirurgiens-dentistes Sandra Zalinski et Laurence Williamson ont ouvert un cabinet libéral pour des patients peut être...

SOS Médecins Pau suspend les visites de nuit au domicile des patients, de minuit à 6h du matin suite à l’agression d’une praticienne de SOS Médecins...

Mèze pas de médecin

Pas de médecin pour certifier le décès lors du lundi de Pentecôte, d’une petite commune de l’Hérault, la famille d’une septuagénaire reste avec son...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.