Sous l’objectif de Séverine Langlois

Sévérine Langlois est médecin généraliste, mais également photographe. Depuis quelques années, elle réalise un projet photo consacré à l’allaitement, le tout en plus de son activité médicale. Elle nous raconte l’articulation de cette double passion.

La science et l’art. A 33 ans, Séverine Langlois, médecin généraliste a décidé de faire cohabiter ses deux passions : la médecine et la photographie.

Si l’on regarde le versant médical, sa décision d’embrasser cette carrière n’était pas écrite. « Cela m’est venu plutôt venu tardivement, je voulais faire quelque chose pour aider l’humain. Mais j’ai besoin de concret, de comprendre comment fonctionnent les choses. J’ai des frères ingénieurs mais c’était trop abstrait pour moi, je voulais être directement au contact de l’humain », se rappelle Séverine Langlois.

En route donc pour la fac de médecine. « J’ai fait mon externat à Lyon, puis mon internat de médecine général à la Réunion. J’ai d’abord fait des remplas puis je me suis installée en tant que collaboratrice. Et là je viens de déménager dans le Tarn vers Castres. »

Le choix de la médecine générale s’est ensuite fait naturellement. « Je ne me voyais pas me spécialiser, j’aime le fait que la médecine générale soit très variée. Et c’est le côté prévention qui m’intéresse beaucoup aujourd’hui. Je vais par ailleurs faire un DU d’allaitement et de soutien de parentalité. »

Le déclic pour son goût du clic lui est venu lors d’un voyage. « Juste après l’internat je suis partie en tour de monde avec mon conjoint pendant 7 mois, je me suis mise à la photo, d’abord pour documenter ce voyage. Quand on est revenu, je me suis mise en collaboration en médecine générale, dans un cabinet semi-rural. J’ai organisé mon emploi du temps de sorte à consacrer plus de temps à la photo

© Séverine Langlois

Ses sujets de prédilection ? La maternité et l’allaitement. « J’ai d’abord commencé par des photos de maternité. Puis en 2018, je suis devenue maman et c’est là que mon projet de photos sur l’allaitement est vraiment venu. En devenant mère et en parlant avec des amies dans mon entourage, j’ai réalisé qu’en médecine on n’est pas très bien informées, les patientes n’osent pas parler. Donc j’ai souhaité promouvoir et sensibiliser à l’allaitement maternel. J’ai pris des photos dans le milieu naturel mais aussi les lieux publics », explique Séverine Langlois.

« J'ai fait différentes expositions et mes photos servent aussi en communication à la plateforme du réseau périnatal et à l'association de soutien à l'Allaitement maternel de l'ile, l'AREAM. J’ai fait le choix de me rapprocher de l’association de l’allaitement, je leur ai offert mes photos pour qu’ils puissent s’en servir. J’ai exposé dans les musées aussi notamment le musée du Volcan, cela a permis aux gens de tomber sur des photos d’allaitement, alors qu’ils passent juste par là. A chaque fois, j’ai voulu que les expos soient gratuites.» Le but affiché par Séverine Langlois : rendre sa passion utile. « Je voulais servir une cause ».

© Séverine Langlois

Portrait de Constance Maria

Vous aimerez aussi

Après une année en Nouvelle Calédonie sur l’île de Lifou, Philippe Lentz devient le médecin urgentiste et attitré de l’île de Porquerolles. Il a...

Il était le pionnier en termes de greffes de visage et de mains. Le Pr Jean-Michel Dubernard est décédé à 80 ans à l’aéroport d’Istanbul.

Amoureuse de l’océan, le Dr Faïza Chaib, pneumologue à Lormont dans la région de Bordeaux, s’est inspirée de ses voyages pour lancer Opuhi Swimwear,...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.