« Si l’hospitalisation privée disparaît, c’est tout le système de santé qui est menacé »

Face aux pouvoirs publics, les hôpitaux privés ne se laisseront pas faire...

Dans le brouhaha de la politique de santé actuelle, se lève une voix, celle des hôpitaux privés. Pendant que le ministère de la santé augure une amélioration de l'accès aux soins, la FHP (Fédération de l'Hospitalisation privée) dénonce une marginalisation du secteur hospitalier privé. Qui se retrouve non seulement désavantagé vis à vis du secteur public, mais également privés des avantages du...privé.

Loin d'être équitable, l'évolution du système actuel se ferait au détriment des hôpitaux privés : absence de récupération du CICE (Crédit d'Impôt Compétitivité Emploi), fiscalité excessive, tarifications moindres et système de dégression tarifaire, application sélective de la réglementation, etc. Des inégalités qui mettent en danger l'avenir des hôpitaux privés, et que la FHP s'efforce de supprimer.

Afin de faire porter sa voix à l'oreille des pouvoirs publics, le FHP n'y va pas par le dos de la cuillère. La fédération envisage un plan d'envergure, dont les deux mesures principales sont : la suspension de la formation des infirmiers et du plan pour l’emploi dans l’hospitalisation privée. Des mesures qui ne sonneraient pas si fort si la place des hôpitaux privés n'était pas aussi conséquente.

La FHP souligne que l’hospitalisation privée est créatrice d’emplois, qu’elle assume 34 % de l’activité des soins hospitaliers avec un quart de l’offre de soins et seulement 17% des dépenses d’assurance maladie. « Avec ce plan, nous voulons expliquer que si l’Hospitalisation privée disparaît, c’est tout le système de santé qui est menacé » ont souligné le président de la FHP, Jean-Loup Durousset, et les présidents de spécialités de la FHP.

 

Source: 

What's up doc - publié par AP 10/02/2014

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Les dernières déclarations d’Agnès Buzyn sur le pacte de refondation des urgences ont attisé la colère des syndicats représentatifs des médecins...
L’UFML-S dénonce une nouvelle attaque de SantéClair contre les médecins. Le syndicat critique le fait que le réseau de soins, qui n’a toujours pas...
Il était temps pour Yves Charpak

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.