Près de Toulouse, huit ans de défiscalisation pour les jeunes médecins qui s'installent

La mairie de Labastide-d’Anjou ne lésine pas sur les moyens. Elle a investi 200 000 euros dans la construction d'une maison médicale, et propose huit ans de défiscalisation aux nouveaux installés. 

Le départ du docteur Galinier a précipité les choses. La mairie de Labastide-d’Anjou a décidé de prendre les choses en main. Pas fataliste, elle a investi dans l’achat d’un centre médical qu’elle transforme en maison médicale. 200 000 euros ont été investis, et deux médecins l’occupent d’ores et déjà. Deux cabinets sont pour le moment vides et ne demandent qu’à être occupés. Qu’à cela ne tienne : les médecins en activité dans cette bourgade aux portes de Toulouse ont recruté deux jeunes internes en fin de cursus, qui pourront exercer en autonomie dès le mois de novembre prochain. Et la municipalité sort son dernier dernier atout : huit ans de défiscalisation sont offerts aux nouveaux installés. La suite ici.

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Comme tous les ans, What's up Doc analyse les choix d'internat pour classer les CHU et les spécialités préférés des nouveaux internes en fonction du...
C’était la fête du slip à l’Assemblée ce matin
Martin Pennica
Dans une lettre ouverte, le père de l'interne au CHU de Bordeaux retrouvé mort dans la Garonne, Martin Pennica, alerte sur les dangers d'une drogue...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.