Même quand ils reviennent de zones à risque, les internes sont exemptés de quarantaine !!

À Grenoble, les doyens des UFRs de médecine et de pharmacie ont recommandé  aux étudiants en santé qui reviennent de zones à risque une mise en quarantaine. Mais cette mesure ne concerne pas les... internes !

C’est un message des doyens de médecine Patrice Morand et de pharmacie Michel Sève qui suscite l’incrédulité des internes. Dans le cadre des consignes de lutte contre l’épidémie de coronavirus, les UFRs de médecine et de pharmacie de Grenoble ont adressé aux étudiants en santé un message étonnant. Dans ce message, les doyens rappellent que les stages cliniques sont maintenues pour tous les étudiants en santé. Et de poursuivre : « Conformément à une recommandation du Haut comité de santé publique du 26 février 2020 les étudiants en santé qui reviendraient récemment d’une zone où le virus circule activement (Chine continentale, Hong Kong, Macao, Singapour, Corée du sud, Iran régions de Lombardie en Italie, vénétie et Emilie-Romagne) ne doivent pas aller en stage pendant 14 jours ». Sauf que cette recommandation ne concerne pas…. Les internes ! « Cette recommandation d’éviction de stage ne concerne pas les internes », écrivent les doyens, sans fournir plus d’explications.

Oerton, le twittos qui a révélé cette pépite, ironise sur cette recommandation : « Deux explications possibles : - les internes sont immunisés (fortement probable, grade I) - les internes sont indispensables à l'hôpital (impensable) »

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Presse auscultée. Le Jura n'est pas une destination de choix pour les internes, et l'hôpital Lons-le-Saunier est un repoussoir, selon un dossier de...
Les avatars ont beaucoup à nous apprendre
Première année et déjà sur le podium en 3e place

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.