L'hypnose en chirurgie

Pour quoi faire ?

L’hypnose est une méthode très utilisée pour soulager les patients ayant des douleurs chroniques par exemple. Mais qu’en est-il des protocoles plus lourds ?

Le Dr Stéphane Charré, anesthésiste-réanimateur et formateur chez Emergences, un institut de formation et de recherche en hypnose et communication thérapeutique, nous en dit plus. Pour lui, l'hypnose c'est tout simplement "un outil de plus dans la boîte à outil de l’anesthésiste", et cette pratique est surveillée autant que n'importe quelle anesthésie.

Selon le Dr Charré, cettetechnique semble "diminuer la douleur, l'anxiété des patients, elle améliore le vécu de l'ensemble de l'opération. Il semble également que cela fasse diminuer les saignements, et elle aide à faire sortir les patients plus vite".

Pourtant, il n'existe pas encore d'études faites sur le sujet, car la pratique souffre aujourd'hui d'un manque de reconnaissance en France. Il semble toutefois que de plus en plus de médecins se forment à l'hypnose.

Aujourd'hui, l'hypnose en chirurgie est notamment utilisée en endoscopie, pose de TOT, hernie inguinale, parotide, carotide... Stéphane Charré note une chose, qui peut surprendre : "la satisfaction générale des patients. On nous a toujours remerciés après une opération, mais depuis qu’on fait de l’hypnose, les gens sont contents d’avoir été opéré".

"Message important : l’acte opératoire avec hypnose est très intéressant. Mais ce qu’il y a d’encore plus intéressant, c’est l’approche avec hypnose autour de l’acte lui-même", insiste le Stéphane Charré. "C’est à dire, dès l’accueil du patient, la prise de sang, la pose de perfusion… Les suites opératoires sont alors très « belles », avec des patients souriants, satisfaits de se sentir si bien après une anesthésie générale et une opération. Et ça, c’est pour moi encore plus important que l’hypnose pour une opération", conclut-il.

Source: 

Cécile Lienhard

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Entretien avec Didier Bouhassira
La spé qui dérange autant qu'elle fascine
Une spé qui a des hauts et des bas

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.