Les pharmaciens ont maintenant le droit de jouer au docteur

Contrairement aux médecins, le pharmacien trouve son intérêt... dans la vente de pilules !

Les pharmaciens ont maintenant le droit de jouer au docteur ! En effet, les pharmaciens peuvent légalement (Journal Officiel du 11 juin 2013) réaliser des tests diagnostics rapides de l’angine streptococcique.

Ainsi, lorsque le test sera négatif, nos patients pourront compter sur leurs pharmaciens pour prescrire de bons anti-inflammatoires pour les sauver de ces méchantes douleurs… Le Pr Frédéric Chabolle, président de la Société française d’ORL et chirurgie cervico-faciale (CCF), s’insurge avec d’autres instances représentant les ORL (CNPORL et le SNORL) car ces organisations n’ont "pas été informées de cette décision. Ni l’Ordre des médecins ni d’ailleurs celui des pharmaciens ne l’ont été".

De plus,"si les complications streptococciques ont pratiquement disparues, tous les indicateurs des services hospitaliers d’urgences et d’ORL montrent une nette augmentation de ces cellulites du cou et médiastinales".

Quid du coût de la prise en charge d’une consultation médicale versus une chirurgie pour cellulite faciale "traitée" par le dévoué pharmacien ? Car contrairement aux médecins, le pharmacien trouve un intérêt... dans la vente de pilules !

Source: 

What's up doc - publié par JR

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Le gouvernement, incapable d’assumer ses responsabilités ? Le 28 mars dernier, neuf médecins de l’AP-HP haussaient le ton dans les colonnes du Monde...

Les élections aux URPS viennent de s’achever. Et maintenant place aux résultats. Si la CSMF remporte le plus de sièges, c’est MG France et Avenir Spé...

Il y a une semaine, le procès du scandale du Mediator se tenait au tribunal correctionnel de Paris. Sur le banc des accusés, pas de trace des...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.