Les hôpitaux se noient

Au sens propre aussi

Plus de 80 patients de l’Hôpital de Meulan-les-Mureaux (Yvelines) ont été évacués, en raison de la montée des eaux. L’établissement est situé sur l’Île du Fort, entourée par deux bras de la Seine.

L’Agence Régionale de Santé d’Ile-de France a décidé de ne pas laisser couler. Elle a pris les devants en demandant au Centre hospitalier intercommunal de Meulan-les-Mureaux (Yvelines) d’évacuer une partie de ses patients.

La montée des eaux menace en effet l’établissement, situé sur l’Île de Fort, et entouré par la Seine. Plus de 80 patients ont dû quitter les services de l’hôpital qui compte 157 lits, vendredi et samedi derniers, rapporte l'APMnews.

Tous sur le pont

L’eau ne menace pas directement d’inonder le rez-de-chaussée, même si le fleuve coule aux pieds des murs du bâtiment ; il n’y a pas de sous-sol, et les installations techniques sont surélevées. Mais l’ARS et le directeur de l’hôpital, Frédéric Mazurier, craignent que les ponts qui relient l’île aux berges ne soient rendus inaccessibles, et isolent l’établissement.


L'eau aux pieds de l'hôpital (Crédits photo : mairie de Meulan-en-Yvelines)


L'hôpital en temps normal (Google Steet View)

Les patients ont donc été évacués vers le pôle de soins de suite et de réadaptation sur le site de Bécheville, aux Mureaux, vers le centre de cardiologie privé d’Évecquemont, ainsi que vers d’autres structures du GHT Yvelines-Nord (Poissy-Saint-Germain-en-Laye et François-Quesnay à Mantes-La-Jolie). D’autres sont retournés à leur domicile.

L’activité des Urgences et des blocs opératoires était à l’arrêt, et devrait reprendre progressivement au cours de la semaine, grâce à la décrue annoncée.

Source: 

Jonathan Herchkovitch

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Les médecins ont tendance à fonctionner dans une bulle qui les empêche d’entendre ce que les autres soignants ont à dire. C’est pourquoi What’s up...
Après 24 heures de boulot, difficile de rester totalement digne. WUD a demandé à Aviscène un top des conséquences de garde.
Après Le Mans, Vierzon s’y met

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.