Le Lancet comme porte-voix pour les médecins syriens !

Un bel impact factor, mais pour quelle efficacité ?

C’est maintenant dans le Lancet que la Syrie est dénoncée. Dans une lettre ouverte, des médecins de renommée internationale y dénoncent les abus commis par le gouvernement syrien, avec déjà 37% des hôpitaux entièrement détruits. La demande semble simple : que les médecins puissent soigner "sans peur des attaques ni des représailles", mais la situation est déjà plus que catastrophique : sur la ville d’Alep, il ne reste plus que 36 médecins en exercice sur les 5000 d’avant-guerre… Cette lettre ouverte est adressée aux autorités syriennes, mais il est malheureusement peu probable qu’elle suffise à restaurer l’équité médicale dans un pays en guerre.

Source: 

What's up doc - publié par JR

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Dans un registre bien différent, un médecin généraliste a eu le privilège d’être médiatisé en mars dernier : le docteur Guilbert, exercant à Bagneux...
Le Conseil national de l’Ordre des médecins a mis fin aux conditions dérogatoires permettant le droit au titre pour les homéopathes. Enfin, pour les...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.