Hôpital public : La France Vs The Others

Mieux valoriser économiquement le savoir-faire hospitalier francais, notamment à l’international, voilà une piste d’action jusqu’à présent peu développée.

84% des français ont une bonne image de l'hôpital public. (Sondage Ispos pour la FHF)
Ils le trouvent à :

91 % avec une bonne qualité de soins
84 % efficace
80 % à la pointe des nouvelles technologies
79 % performant

72 % adapté au monde d’aujourd’hui
71 % innovant
Et en soulignent la valeur à l'international : 
80 % considèrent que l’hôpital public français est un module dans de nombreux pays
77 % estiment que le système de santé français est le meilleur du monde (+4 points en un an)
75 % pensent que de plus en plus de personnes de l’étranger sont prêtes à payer cher pour venir
se faire soigner dans les hôpitaux français
3 axes de travail pour mieux vendre notre savoir-faire hospitalier : 
 
I. Import hospitalier
Le rapport de Jean de Kervasdoué du 12 mars 2015 préconise de promouvoir, organiser et contrôler la prise en charge de patients étrangers en France. Il cible d’ici 5 ans la création de 25 000 nouveaux emplois et 2 milliards d’euros annuels de recettes supplémentaires… en vitesse de croisière… et en toute transparence !
 
II. Export hospitalier
La création depuis le 1er janvier 2015 de l'Agence Française d'Expertise Technique Internationale devrait rapidement permettre d’accompagner l’implantation de notre offre hospitalière à l’étranger. D’autre part, la présence internationale des hôpitaux français dans le champ de la coopération hospitalière et de l’aide humanitaire apparaît tout autant stratégique : accueil de médecins étrangers
en formation, mobilisation d’experts vers les zones de crise sanitaire (via l’EPRUS depuis 2007, ou les SAMU depuis de nombreuses années), accueil et prise en charge de blessés de guerre dans nos hôpitaux…
III. Développement des biotecnologies 
Avec la loi Macron de décembre 2014, les principaux CHU devraient pouvoir dès fin 2015 créer des filiales commerciales pour répondre à des appels d’offres internationaux ou des sollicitations de gré à gré avec d’autres hôpitaux étrangers, des gouvernements ou des entrepreneurs privés. La possibilité d’entrer dans le capital de nouvelles sociétés de biotechnologie sur le modèle des instituts Pasteur permettra d’optimiser le développement de ces nouvelles pousses, conçues pour beaucoup au sein de l’hôpital public.
Sondage Ipsos pour la FHF réalisé en ligne du 10 au 16 avril 2015. 
Article proposé avec le soutien de la Fédération hospitalière de France (FHF).
Portrait de Alice Deschenau
article du WUD 20

Vous aimerez aussi

Une perte de chance évidente
La réforme du congé parental a été votée : nos hommes pourront en profiter !

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.