Guide antiprofessionnel de ce qu’il ne faut pas dire à ses patients… Sur les vaccins !

Faites paniquer les patients comme le Pr. Joyeux

Comme chaque année, les feuilles tombent et les vaccinations reviennent, notamment contre la grippe. Voici un florilège de petites phrases déconseillées pour garder sa crédibilité.

Les réponses pseudo-scientifiques à la demande de se faire vacciner :

-    "La sécu n’a qu’à faire son boulot, si vous avez des questions appelez-les !" (Variante : "Et il vous sert à quoi votre carnet de santé ?")
-    "Mais alors mon gaillard, pourquoi tu veux te faire vacciner contre la grippe, tu viens d’avoir 20 ans ! Amène-moi ton papy plutôt !"
-    "Je sais bien que vous travaillez dans une crèche, mais enfin vous n’allez quand même pas vous faire vacciner contre la coqueluche ?"
-    "L’année dernière, je me suis fait avoir, je me suis fait vacciner et j’ai quand même attrapé la grippe alors…"
-    "Vous n’êtes pas pressé, on n’a pas encore recensé de cas graves"

Les remarques  irrationnelles

-    "On n’est qu’en octobre, attendez qu’il fasse plus froid."
-    "Vous voulez faire vacciner votre enfant contre la rougeole, les oreillons et la rubéole ? Mais à quoi bon, puisque ce n’est pas obligatoire !"
-    "Le vaccin ça ne sert pas à grand-chose en revanche chaque soir enduisez-vous de cet onguent avec un peu de sauce tomate, ça renforcera votre système immunitaire."
-    "Les vaccins ne sont que le fruit d’un complot international visant à alimenter les Industries pharmaceutiques."
-    "L’étymologie de « vaccin » ne serait-elle pas « vacum » qui signifie « vide » ? Ben voilà, j’ai tout dit."

Source: 

Guillaume Bouvy

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Entretien avec Yann Bubien, directeur général du CHU d’Angers
Et un peu partout, en fait…

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.