Don d’organes et de tissus : la parole aux acteurs de la chaîne

« Don d’organes et de tissus : un lien qui nous unit tous » : C’est la signature de la nouvelle campagne de l’Agence de biomédecine (ABM), lancée à l’occasion de la 20ème journée nationale de réflexion sur le don d’organes et de reconnaissance aux donneurs, qui se tiendra le 22 juin prochain.
En partenariat avec What’s up Doc, l’Agence de biomédecine propose aujourd’hui aux acteurs de la chaîne de témoigner et de partager leur expérience.
 

On l’appelle « chaîne du don », ou « chaîne de vie »… Cette chaîne, c’est celle qui unit le donneur au receveur, par l’intermédiaire de tous les acteurs amenés à intervenir dans le don et la greffe d’organes et de tissus. Cette année, l’Agence de biomédecine axe sa campagne autour de cette chaîne essentielle. Objectif : mettre en lumière le rôle de chacun des protagonistes, depuis l’entretien avec les proches de la personne décédée, jusqu’à la greffe en passant par le prélèvement, le transport, l’organisation administrative…
 
Don d’organes et de tissus : on s’engage !
 
Bonne nouvelle : en France, la greffe d’organes et de tissus est en hausse (+25 % sur les 8 dernières années). En 2019, on recense 5 901 greffes, soit une centaine de plus par rapport à 2018. Avec, au palmarès des organes les plus greffés, les reins, le foie, le cœur, le poumon et le pancréas.
 
Mais ce n’est pas assez - loin s’en faut ! Chaque année, environ 15 000 personnes inscrites en liste active ont besoin d’une greffe. Alors, s’engager davantage, c’est une nécessité pour sauver plus de vies !
 
D’où la nouvelle campagne de l’Agence de biomédecine, qui se dote d’une signature fédératrice : « Don d’organes et de tissus : un lien qui nous unit tous ». La campagne met un coup de projecteur sur chacun des protagonistes de la chaîne du don, essentiels mais pas toujours bien connus.

 

Les acteurs de la chaîne du don
 
La coordination hospitalière de prélèvement, par exemple, joue un rôle primordial. Composée de professionnels de santé, médecins et infirmiers, cette équipe pluriprofessionnelle est l’un des premiers acteurs de la chaîne. C’est elle qui, après le décès du donneur, soutient et accompagne les proches endeuillés tout au long du processus. Elle vérifie auprès de l’Agence de la biomédecine que le défunt n’avait pas fait valoir d’opposition au don d’organes et de tissus de son vivant sur le registre national des refus ; et si ce n’est pas le cas, elle consulte ses proches pour savoir si le défunt avait fait connaître son opposition. Elle donne le go pour prélever. 
 
Puis, c’est au tour des équipes médicales spécialisées de prendre le relais, en assurant la bonne conservation des organes et des tissus jusqu’au prélèvement. Une myriade de métiers sont ici impliqués : biologistes (pour évaluer la santé des organes et tissus), médecins préleveurs… Ces derniers accordent une attention particulière à l’intégrité du corps, opéré dans les mêmes conditions qu’une personne en vie, puis rendu à la famille qui pourra organiser les obsèques comme elle le souhaite.
 
D’autres professionnels sont encore impliqués, après le prélèvement : ceux qui transportent les organes ou les tissus conditionnés via le moyen le plus adapté (voiture, train, hélicoptère…). Là aussi, un travail au quotidien palpitant.
 
À l’autre bout de la chaîne, on trouve les équipes de transplanteurs. Elles greffent l’organe ou le tissu sur le receveur, qui pourra reprendre une vie normale sous couvert d’un traitement antirejet… Et pour cela, d’autres soignants encore, comme les kinésithérapeutes, seront présents aux côtés du receveur.
 
CALL TO ACTION : Vous faites partie de la chaîne du don à la greffe ? Venez nous raconter votre expérience !
 
Médecins, infirmières, ambulanciers, équipes administratives… Tous sont des acteurs indispensables de la chaîne du don. Pour faire vivre « ce lien qui nous unit tous », What’s Up Doc s’engage auprès de l’Agence de la biomédecine à travers une série de témoignages vidéo.
 
Transmettez-nous dès maintenant votre expérience !

Portrait de WUD
Par WUD

Vous aimerez aussi

Quoi qu’en pense la Cour des comptes !
Les chefs d'établissement et cadres de la fonction publique hospitalière devraient percevoir au premier trimestre de l'année 2020 leur prime de...
Le management n’est pas loin derrière

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.