Défi des Midships : après le Covid, les étudiants en santé prennent le large

Huit équipages d’étudiants en santé se sont embarqués dans le Défi des Midships. Une compétition de Yacht Classique, pensée pour redorer le blason de cette discipline, qui a fait mouche.

Habitués à tenir la barre, les étudiants en santé ont encore donné du leur ce week-end ! Du 25 au 27 juin à Paimpol, huit équipes de futurs soignants ont participé à la régate des Défi du Midships. « Ils servent d’équipage. La plupart n’ont jamais mis un pied sur un bateau, mais sont à l’écoute et sont très contents d’être là »,  nous confie Pierre Loïc Chantereau, ancien Président du Yacht Classique Club à l’origine de ce défi.

Antoine Simon
© Antoine Simon

Cela fait huit ans que celui qui a encadré une équipe de cinq étudiantes en santé a inventé cette compétition. Un rendez-vous itinérant, mêlant étudiants de différents secteurs, organisé pour rendre ses lettres de noblesse au Yacht Classique. « Notre objectif est de sortir de l’enfermement de notre génération. Les propriétaires de Yacht Classique sont passionnés, mais un peu âgés. Au travers de ce défi, nous essayons de préserver notre patrimoine, de le mettre en valeur et de le partager avec les générations qui nous suivent », explique celui qui est l’armateur du Griffon, un bateau vieux de cinquante années.

Un pari gagné lors de cette huitième édition. « J’ai couru toutes les éditions. Elles étaient toutes réussies. Celle-là peut être un peu plus que les autres. Les jeunes étaient très enthousiastes. C’était très convivial et chaleureux », explique Pierre Loïc Chantereau. « Les étudiants en santé étaient ravis. Après avoir été très sollicités par la Covid, ils ont passé un super week-end. Je pense que ça leur a fait une super parenthèse », confie Eric Mollard, directeur de la communication de MACSF - partenaire de l’évènement.

© Christophe Boucher

Un souffle d’air qui n’a pourtant pas permis aux équipes soignantes d’arriver en tête de la course. C’est l’équipage d’étudiants-ingénieurs de l’ENTPE de Lyon qui a décroché la première place. Une défaite que certains s’échineront à transformer en victoire l’année prochaine à La Rochelle. « Les étudiants en santé étaient tellement contents qu’ils nous ont dit qu’ils reviendraient l’année prochaine », s’enthousiasme l’organisateur.

Qui étaient les participants ? 

  • La Faculté de médecine de Rennes
  • La Faculté de médecine de l'université de Paris
  • La Faculté de médecine Charles Mérieux – Lyon Sud
  • La faculté de médecine de Nantes
  • L’Ecole vétérinaire de Nantes
  • L’Institut de Formation en Soins Infirmiers de Quimper
  • Le Collèges des Jeunes internes en Orthopédie (CJO)
  • L’Association des Jeunes internes en Anesthésie-Réanimation (AJAR)

 

    Portrait de Julia Neuville

    Vous aimerez aussi

    Selon les objectifs nationaux pluriannuels, 51 505 étudiants en médecine devraient être formés entre 2021 et 2025.

    Pour la seconde année consécutive, la simulation en chirurgie thoracique et cardio-vasculaire s’invite à Rouen. Un terrain d’entraînement intensif,...

    Peu de formations adaptées, difficultés de compréhension avec les mathématiciens… Nombreux sont les médecins qui souhaitent s’investir dans des...

    Le gros dossier

     

    Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.