Classement 2019-2020 : dégringolade de la santé publique

Le comité de liaison des internes de santé publique (CLISP) accuse les pouvoirs publics de ne pas informer les internes sur cette spécialité. 

Plus de 35% de postes non pourvus cette année : la spécialité de santé publique bat le record cette année des postes non pourvus. Les années précédentes, ce n’était pas génial, non plus. En 2018, le taux de postes non pourvus était de 23%, de 6% en 2017, de 16% en 2016 et de 31,8% en 2015. Mais en 2015, le nombre de postes ouverts était de 115, contre 87 cette année… « On observe une grosse baisse ces dernières années », semble confirmer David-Peyre Costa, vice-président du comité de liaison des internes de santé publique (Clisp).

Comment peut-on expliquer ce reflux de la spécialité ? « Nous dénonçons le manque d’informations sur la santé publique pendant l’externat, le manque d’info sur les débouchés », s’insurge David Peyre-Costa. « À cela il faut ajouter une réduction de poste dans le nord ouest et le nord est décidé par l’ONDPS », ajoute le vice-président. « À Rennes et Brest, il n’y a eu qu’un seul poste ouvert, et seulement 2 à Saint-Étienne. Si vous n’ouvrez qu’un seul poste d’internes, vous êtes sûr que personne ne viendra », déduit David-Peyre Costa.

Pour remédier à cette hécatombe, le CLISP compte travailler de concert avec l’Anemf. « Grâce à leur référents régionaux, nous allons cibler les externes qui s’investissent dans les questions de santé de manière globale. » Le Clisp compte aussi ouvrir cette année le séminaire d’accueil des internes de santé publique aux externes, mais aussi aux internes d’autres spécialités. Suffisant pour redorer le blason de la spécialité ? À voir. 

A lire aussi : 
Classement 2019-2020 : les CHU qui winnent, ceux qui loosent

Classement des spécialités 2019 : la médecine vasculaire défend son rang

Classement 2019-2020 : les spés qui gagnent des rangs, celles qui en perdent

Le classement des CHU et des spés 2019-2020

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

L'Ordre défend une espèce en voie de disparition
Le Gros Dossier du WUD 34

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.