Ce sera les négos...

Qui limiteront les dépassements !

Le PLFSS 2013, présenté hier, ne prévoit aucune mesure coercitive, que ce soit pour l'installation ou pour les dépassements d'honoraires. Il représentait pourtant le moyen le plus sûr et le plus rapide pour le gouvernement de légiférer en cas d'échec des négociations conventionnelles.

Ce qui veut dire ?

Ce qui peut vouloir dire deux choses :
- soit le gouvernement parie sur le fait qu'il pourra légiférer rapidement en cas d'échec des négos ;
- soit le gouvernement est confiant quant à l'issue des négos, avec un encadrement des dépassements dans la convention et une tarification des actes gérée par la seule grande assurance maladie.

La première solution est à 10 contre 1 et la seconde à 2 contre 1.

Faites vos jeux !

Source: 

What's up doc

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Signer le CAS ou avoir des inspecteurs sur le dos ?
La mauvaise réputation
Moustaches et lunettes
Le président des Généralistes de la CSMF, Luc Duquesnel, a été confirmé pour un nouveau mandat à la tête du troisième syndicat des médecins...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.