Cahuzac convoqué par le conseil de l'Ordre de Paris

Moralisation.... Moralisation.... Quand tu nous tiens...

Alors, franchement, avons-nous vraiment ressenti que M. Cahuzac remettait en cause notre probité de médecins en ayant eu les agissements qui lui sont reprochés par la justice ?

Minsitre du budget, ça n'est pas vraiment une spécialité médicale, si ? Et pourtant, dans une interview consacrée au Quotidien du 4 avril, Le président du Conseil de l'Ordre, Dr Legmann, rappelle qu'un médecin "n’a pas le droit de faire déconsidérer sa profession" et qu'en l'occurence, "une kyrielle d’articles du code de déontologie semblent concernés" dans cette affaire.

Il nous est rappelé que M. Cahuzac est mis en examen, certes, pour blanchiment de fraude fiscale mais aussi pour des fonds qu'il aurait perçu émanant de laboratoire de l'industrie pharmaceutique. Et là, Dr Legmann brandit le carton rouge de la loi "anti-cadeau" de l'Ordre si l'instruction révélait qu'il s'agissait bien de cadeau...

Sans s'engager plus à propos, dans la mesure où une clinique parisienne semble impliquée dans l'affaire, la présidente du conseil de l'Ordre de Paris a confirmé au Quotiden qu'elle avait demandé à M. Cahuzac, ou plutôt au Dr Cahuzac, d'être entendu par le conseil ordinale de Paris.

Moralisation... Moralisation...
La chasse aux socières ne fait que commencer...

Source: 

What's up doc - publié par GD

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Enquête « Médecins et préjugés »
Sondage « Médecins et fric »
Un projet de décret modifie les règles de mobilisation des réservistes

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.