Une journée dans les îles

Dans les îles, on est plus cool qu’en métropole niveau boulot notamment sur les horaires de travail : VRAI ou FAUX ?

Côté timing, un point commun à toutes les îles : on démarre tôt, très tôt, la journée. Mais avant de fantasmer sur une fin précoce de toute beauté à l’appel de la plage, il ne faut pas oublier qu’aux Antilles, comme à Tahiti, après 18 h le soleil, c’est fini !

Deux situations s’opposent, d’où l’intérêt d’essayer avant de commencer (Lire l’article « Remplacer pour goûter ») :

Pour le meilleur

• Journée de 7/8 h à 14/15 h (hors permanence ou garde)
• Loisirs de fin de journée (activités nautiques et sportives, etc.)
• 1 à 4 gardes/mois
• Pas d’astreinte de week-end (donc d'avantage d’excursions !)
• Trajets maison-boulot assez courts

Ou pour le pire

• Journée de 8 à 19 h non stop
• Loisirs de fin de journée très réduits (l’option fiesta à répétition requiert un foie de compétition !)
• 10 gardes/mois
• Astreintes de week-end (zéro tourisme !)
• 2 h de trajet A/R (les embouteillages martiniquais n’ont rien à envier à l’Île-de-France…)

En dehors de cette approche classique, les évacuations sanitaires sont aussi à considérer dans l’emploi du temps, car très fréquentes dans les Dom-Tom, de même que les dispositifs de consultations avancées.

Autant d’exercices nomades qui impactent directement sur notre vie privée.

Alors, pour le cliché de la chemise à fleurs et des 35 heures… c’est pas gagné !

Portrait de La rédaction

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.