Twitter, follow the guide !

Toujours en retard sur LA breaking-new du moment ? Pour ne rien louper de l’actu, un puissant réseau est À notre dispo : Twitter. Suivez le guide…

C’est le 2e réseau social après Facebook. S’il ne favorise pas autant les photos, Twitter propose une fonctionnalité plus pro. Et ça fait du bien !

Pas d’amis sur Twitter, mais des followers qui nous suivent sans solliciter notre approbation. Les tweets, messages instantanés, sont visibles par tous : « Le PU me les brise » est donc à proscrire ! D’autant que de la qualité de nos tweets dépend le nombre de nos followers.

On tweete des liens vers des publis ou notre avis sur des réformes. Limité à 140 caractères, notre message est souvent monothématique. Et hop, un petit « mot-dièse » (hastag) pour en annoncer le sujet : #Thèse #MariagePourTous…

Ce dernier permet la diffusion virale d’un thème et génère un débat.

Avec #Privésdedésert, des médecins bloggeurs ont fait part à Mme Touraine des propositions pour lutter contre les déserts médicaux.

OK, mais en pratique, ça NOUS sert à quoi ? À suivre des personnes avec qui on partage les mêmes situations, le même engagement politique ou syndical, la même passion…

Sur Facebook, on déteste ses amis, sur Twitter, on adore des inconnus !

Cela permet de poser une question à ses followers : « Qui a en pdf le nouveau #CalendrierVaccinal ? please RT » (RT pour ReTweet, partager). Un usage dangereux s’il s’agit de questionner de supposés confrères sur la prise en charge de patients…

Jacques Lucas, vice-président du Cnom, le rappelle régulièrement.

Alors mieux vaut savoir qui suivre (lire ci-contre « En Bref ») pour commencer !

Les Plus !

● Simple, ergonomique et gratuit ;
● le #Hastag, l’invention 2.0 du siècle !
● de nombreuses applications ;
● une communauté gigantesque et réactive ;
● le centre névralgique de l’actu mondiale ;
● publicité très peu présente ;
● 140 caractères : pas de digression possible ;
● le ReTweet : viralité garantie.

Les Moins !

● Non dédié aux soins ;
● pas de mise en avant du partage de documents ;
● aucune confidentialité des données ;
● seulement 200 médecins « officiels » en France ;
● pas d’affichage des photos en timeline ;
● 140 caractères : impossible d’être précis ;
● impossible d’exclure un follower, même patient ;
● pas de « statut caché ».

EN BREF : Médecins 2.0 : coups de

@Jaddo_fr, pour son humour, son engagement (lire Juste après dresseuse d’ours).
@Dr_Borée, médecin de campagne qui vient de dévisser sa plaque.
@DDupagne, auteur de La Revanche du Rameur, fondateur de atoute.org, pour son regard sur notre actu.
@Fluorette, médecin gé, auteur du blog éponyme.

Évaluation de Twitter.com

Accessibilité  5/5
Réseau  4/5
Contenu  3/5
Qualité  3/5

TOTAL : 15/20 points

L’évaluation prend en compte : l’accès contrôlé et réservé aux seuls médecins, la qualité de l’interface, la mise en place de débat par l’équipe fondatrice et le caractère médical de celle-ci ainsi qu’un contrôle universitaire de la qualité des réponses. Le nombre de membres inscrits, la qualité de l’offre pro et les services associés, le caractère unique et réellement novateur du service sont également inclus.

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

À l'occasion d'une nouvelle procédure en référé contre le Health data hub (HDH) le 8 octobre, la Cnil a émis un avis extrêmement défavorable à l'...
Les bonnes idées ne naissent pas toutes en Californie
A l’heure du tout-numérique, o`u réserver un vol pour Sydney est plus facile que d’prendre RDV chez l’ORL, l’émergence de plateformes médicales de...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.