Syrie : un hôpital visé par des tirs d’artillerie

18 personnes sont mortes à la suite de tirs d’artillerie à Afrine. L’hôpital al-Chifaa a notamment été visé et des soignants figurent parmi les victimes.

La Syrie sous le feu. Des tirs d’artillerie ont été lancés samedi 12 juin dans la région Kurde d’Afrine. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), l’attaque a fait 18 morts et 23 blessés.

Dans les cibles des tirs, l’hôpital al-Chifaa. Parmi les 18 victimes tuées figurent 14 civils dont un médecin, trois employés du personnel hospitalier, deux femmes et deux enfants ainsi qu’un commandant rebelle. C’est à l’hôpital que les bombardements ont fait le plus de victimes. Ce n'est pas la première fois que des structures médicales sont visées par des attaques

Le secteur est tenu par des rebelles proturcs depuis mars 2018. Les tirs provenaient de territoires dans le nord de la province d'Alep « où sont déployées des milices fidèles à l'Iran et au régime, près de zones des forces kurdes », a indiqué l'OSDH.

La principale coalition dominée par les Kurdes, les Forces démocratiques syriennes (FDS) a démenti une implication dans ces tirs par le biais d’un communiqué.

Portrait de Constance Maria

Vous aimerez aussi

Épidémie, an 2. Que ce soit en France ou aux États-Unis, c’est l’heure du rappel qu'il soit mémoriel ou vaccinal. 

D’après l’OMS, augmenter les taxes sur l’alcool permettrait de diminuer le nombre de cancer en Europe. Une conviction défendue par le biais d’une...

À partir de la fin du mois de septembre, les élèves de primaire singapouriens sont invités à étudier de chez eux. Une décision qui s’explique par une...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.