Poussés à bout, des Padhue envisagent un sit-in le 30 juin prochain

Des praticiens à diplôme Hors Union européenne (Padhue) sont fatigués d'attendre un décret qui leur permettrait d'obtenir une autorisation d'exercer. Ils envisagent d'organiser un sit-in le 30 juin prochain devant le ministère de la Santé. 

L’application toujours retardée de l’article 70 de la loi du 24 juillet 2019 aura certainement raison de la patience des praticiens hospitaliers diplômés hors Union européenne (Padhue). Comme nous vous l’annoncions, nombre d’entre eux qui attendent leur « titularisation » ont été douchés par la publication d’un décret qui ne décline qu’une partie, la plus neutre, de l’article 70. Pour rappel, cet article 70 stipule entre autres choses, que les praticiens diplômés hors Union européenne présents « dans un établissement de santé entre 1er octobre 2018 et le 31 janvier 2019 et ayant exercé des fonctions rémunérées, en tant que professionnel de santé, pendant au moins deux ans en équivalent temps plein depuis le 1er janvier 2015 » pourraient se voir attribués une autorisation temporaire d’exercice. Un décret pris en Conseil d’État doit fixer les conditions de mise en œuvre de cet article.  

16 juin ou 30 juin ? 

Faute de publication de ce décret, les Padhue sont prêts à manifester, d’autant que la pétition qu’ils avaient lancée n’a pas non plus été suivie d’effet. Sur les réseaux sociaux, un certain nombre d’entre eux veulent rejoindre la mobilisation du 16 juin, mais en avançant leurs propres revendications. Certains veulent défiler aux côtés du syndicat des praticiens de l’AP-HP. Mais un rassemblement unitaire des Padhue semble être préféré, à une date ultérieure à celle de la mobilisation des Padhue. Ainsi, de nombreux Padhue incitent leurs collègues à organiser un sit-in le 30 juin devant le ministère de la Santé, pour demander la parution du décret. Lequel devrait paraitre en juillet prochain si l’on en croit le syndicat national des Padhue (SNPADHUE). Par ailleurs, ajoute le Snpadhue dans une communication sur Facebook, un nouveau décret devrait créer un statut de praticien associé en intégration (PAI), lequel va remplacer les statuts de PAA. Quelque 4000 Padhue seraient concernés par cette nouvelle procédure. Mais pour les Padhue, il n'est plus temps d'attendre. Il faut manifester et se manifester pour se faire entendre. 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

L’union syndicale Action Praticien Hôpital (APH), rassemblant la Confédération des Praticiens et Hôpitaux (CPH) et Avenir Hospitalier (AH), publie...

Grève psychiatres

L’IDEEPP, le SPEP, le SPH et l’USP, en bref tous les syndicats de psychiatres d’exercice public se sont mobilisés aujourd’hui, pour une journée de...

CHU de Bordeaux en grève

Une grève illimitée "symbolique" a démarré aujourd’hui parmi les soignants au CHU de de Bordeaux, l'un des plus gros de France, pour demander des...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.