Mulhouse : l’ARS et les internes se mettent d’accord

L’ARS Grand Est, le CH de Mulhouse et les internes ont enfin trouvé un accord pour sortir de la crise. Onze internes rejoindront les urgences de l’hôpital le 4 novembre.

Nous vous annoncions ce mercredi 15 octobre que la sortie de crise était proche à Mulhouse. L'ARS Grand Est s'était engagée à fournir la signature du protocole de sécurisation et un planning nominatif prouvant la présence chaque jour de sept médecins séniors dédiés à l'accueil des patients dans les différents secteurs du service des urgences de Mulhouse.
 
C’est fait ! L'ARS, l'établissement et le nouveau chef de service se sont engagés par écrit « à garnir ce planning au cours des prochains jours, et à ce que les internes ne soient jamais laissés seuls. Les internes ont donc accepté de leur accorder leur confiance », selon Lucas Gauer, le président du Saihcs * joint hier soir par What’s up Doc.
 
Les discussions se sont poursuivies jusqu’au jeudi 16 octobre au soir. Le planning était en effet encore « constitué en grande partie de plages attribuées à des réservistes (dont nous n'avons pas les noms et qui sont déclenchés au dernier moment). Il restait quelques trous, des binômes non complets… », selon Lucas Gauer.

Onze internes aux urgences du CH de Mulhouse

Mais tout cela est désormais de l’histoire ancienne. Les choix des internes pourront donc avoir lieu vendredi matin. Onze d’entre eux pourront prendre leurs fonctions aux urgences du CH de Mulhouse le 4 novembre.

Mais « ce service sera particulièrement scruté par rapport à l'encadrement des internes, met en garde Lucas Gauer. Si les engagements venaient à ne pas être tenus, les internes devront être réaffectés dans des services plus adaptés, et nous rediscuterons l'agrément du service pour les semestres suivants. »
 
La situation pour les internes semble donc réglée sur le papier. Mais « il reste encore à reconstruire ce service et rendre son organisation pérenne et vivable pour ceux qui y travailleront, mais cela n'est plus du ressort des internes... », a conclu Lucas Gauer.
 
* Syndicat autonome des internes des hospices civils de Strasbourg)
 

Portrait de Julien Moschetti

Vous aimerez aussi

Hauts fonctionnaires, tremblez !
L’hospitalité fait grincer des dents
Le contrat unique pourrait y mettre fin

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.