A l’hôpital de Cambridge : cachez ces papiers que je ne saurais voir

Le CHU devient un établissement « zéro papier »

A Cambridge, au nord de Londres, une petite révolution s’est produite le 26 octobre : l’hôpital universitaire de la ville est devenu un établissement « zéro papier ». Son responsable de l’information, le Dr. Afzal Chaudhry, a expliqué au journal local « Cambridge News » qu’il s’agit du « plus grand investissement jamais réalisé par l’hôpital en matière de qualité des soins pour les patients ». Le nouveau système a coûté 200 millions de livres (environ 254 millions d’euros) et a nécessité un total de 200 000 heures de formation à destination du personnel.

Médecins et infirmières accèdent donc maintenant aux dossiers des patients sur des ordinateurs, des iPod Touch ou sur des smartphones. Pour le Dr. Chaudhry, les bénéfices sont immenses : « les patients recevront leurs médicaments plus vite, les infirmières pourront passer plus de temps avec les patients et les gens qui sont traités ici rentreront à la maison plus tôt ».

Ce projet ambitieux fait partie d’une stratégie qui vise à supprimer le papier de l’ensemble du système de santé britannique d’ici 2018. Cette stratégie avait été présentée par le Secrétaire à la Santé Jeremy Hunt au début de l’année 2013, alors qu’un rapport du cabinet PwC expliquait qu’un meilleur usage des technologies de l’information pouvait permettre au NHS d’économiser 4,4 milliards de livres (environ 5,6 milliards d’euros) par an.

Voilà qui, de notre côté de la Manche, pourrait inspirer la énième relance du Dossier Médical Partagé et le Programme Hôpital Numérique

Source: 

Adrien Renaud

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

L’ordonnance de la rue Léon Jost
Faut-il avoir peur des internautes-patients ?
36 propositions pour développer l'e-santé

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.