Les remplas vus par l'Ordre

Le Dr Régis Badel nous confie sa vision du remplacement aujourd’hui.

Le Dr Régis Badel nous confie sa vision du remplacement aujourd’hui.

 

WUD Quels sont les intérêts du remplacement ?

RB Le remplacement est un tremplin à l’installation des jeunes médecins. Tant qu’il ne s’y substitue pas! Nous encourageons particulièrement la collaboration libérale et plus généralement l’exercice libéral.

Les remplaçants constituent aussi une aide pour les médecins déjà installés.

 

WUD Selon vous, quelles sont les tendances d’évolution du rempla ?

RB Nous observons une proportion notable de médecins qui ont, au cours de leur carrière, une durée de la période de remplacement plus longue qu'auparavant. Parallèlement, nous enregistrons de nouveaux phénomènes : certains médecins « dévissent leur plaque » pour poursuivre leur carrière en tant que…remplaçants ! Moins de contraintes, moins de pression, moins de responsabilités… Ce sont les principales raisons qu’ils évoquent. Enfin, il y a de plus en plus de remplacements réguliers et prolongés.

 

WUD La gestion des remplas, c’est une gestion chronophage pour les CDOM ?

RB Oui, le remplacement n’est pas anecdotique, c’est une véritable offre professionnelle. Concrètement, au CDOM du Rhône, une secrétaire à plein temps est attachée à la gestion de cette activité. Ça n’est pas rien !

 

WUD Avez-vous quelques conseils pour les remplaçants ?

RB Dans le contexte médicolégal actuel, il faut inciter à davantage de rigueur sur la forme du remplacement (lire Accéder au rempla qui nous va). En cas de litige, la forme risque toujours d’être attaquée avant le fond. Plus qu’un conseil, c’est une règle de vie professionnelle à bien suivre !

 

Régis Badel est médecin généraliste dans le 8e arrondissement de Lyon et secrétaire général du CDOM du Rhône.

Portrait de La rédaction
article du WUD 10

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.