Les publi’s du CV facile... ca s’apprend

« Allô, c’est pour m’inscrire À votre DU, quel(s) papier(s) je dois envoyer ?
- Vot’ CV et...
- mon quoi ?
- vous n’avez qu’À commencer par m’envoyer vot’ CV ! »

Mon CV... Mon CV...
Mais comment j’sais, moi, comment faire mon CV ?
Qui n’a jamais été devant cette situation rêvée ?
On a tous connu le rush de la gestion du CV à l’arrachée.

À fond sur le Web, on court chercher du secours.
Deuxième mauvaise nouvelle de la journée : pas vraiment de site dédié !
Il paraît qu’il faut recenser toutes ses publi’s depuis qu’on est né...
Aïe, double tuile !
Ça n’est pas que j’en ai des milliers, mais comme je n’les ai jamais notées...

Faire sa biblio réglo pour ne pas s’retrouver ballot
Le problème avec les publications, c’est qu’elles sont multiples et surtout éparses dans le temps. La formation est longue, alors, mieux vaut être prudent et noter tout ça régulièrement.
Bien sûr, l’ordre n’a pas d’importance majeure entre les rubriques. En revanche, dans chacune des parties, il est important de présenter ses publi’s dans l’ordre chronologique, de la plus récente à la plus ancienne.
Attention de ne pas mélanger les torchons avec les serviettes !
Les articles avec les articles, les posters avec les autres posters...
En revanche, si la liste de publi’s est trop longue et qu’on est limité dans la longueur du CV, il faut sélectionner les plus importantes. En priorité, celles où nous sommes en premier ou dernier auteur et celles de revues à fort impact factor.

Étaler pour épater...
Pas sûr qu’il soit zélé de rajouter des publi’s pour impressionner !
Il est toujours facile de vérifier un article sur PubMed ou un poster sur les programmes des congrès. L’effet risque de sentir le roussi si l’on découvre la supercherie.
A contrario, un article accepté et pas encore publié peut être mentionné « in press » avec les références de l’acceptation du magazine dans lequel il sera publié.
Quant à faire apparaître les présentations des colloques régionaux dans les communications, c’est toujours valable, bien sûr, si l’on n’a rien d’autre à présenter... mais mieux vaut éviter en cas de liste de qualité.

La clé, c’est d’y penser !
La difficulté du recensement, c’est que, bien souvent, entre la soumission et l’acceptation, on oublie qu’on a déjà écrit. Alors la règle d’or, c’est de mettre à jour régulièrement son CV.
Sur www.planetemed.fr, un éditeur de CV en ligne gratuit et confidentiel est proposé pour nous aider à les écrire et surtout à les mettre à jour facilement. En cas de besoin, un simple clic permet d’imprimer son CV sans se torturer !

Les publications sont à classer comme suit :
• les articles publiés
• les chapitres de livres / livres publiés
• les posters
• les abstracts
• les communications
• les travaux dirigés
• les activités de reviewer

Portrait de La rédaction
article du WUD 3

Vous aimerez aussi

La Fédération nationale des médecins radiologues renouvelle sa charte de savoir-vivre entre médecins et patients. Une initiative qui devrait faire...
Rencontre avec le Dr Pierre De Haas

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.