Les assistants de régulation médicale bénéficieront d’une prime mensuelle de 120 €

Suite à la grève des assistants de régulation médicale (ARM) des Samu-Centres 15, le gouvernement a décidé de verser une prime mensuelle de 120 euros bruts aux futurs titulaires du diplôme d'ARM.

On finirait presque par l’oublier dans cette période de morosité ambiante empreinte de fatalisme et de résignation, mais certaines mobilisations finissent par payer ! Dernier exemple en date : la grève des assistants de régulation médicale (ARM) des Samu-Centres 15 a réussi à faire plier le gouvernement.
 
Les futurs titulaires du diplôme d'assistant de régulation médicale (ARM) bénéficieront en effet d'une prime mensuelle de 120 euros brut qui sera versée à compter du mois de novembre 2019 et au plus tard le 31 août 2020, selon un décret publié ce mardi 5 novembre au Journal officiel.

Une grève qui fait tache d’huile

Flashback. En juin dernier, Agnès Buzyn annonce des mesures concrètes pour les urgentistes, en mettant sur la table 70 millions d'euros pour financer une prime individuelle de 100 euros nets mensuels versés à l’ensemble des personnels des urgences, hors médecins. Une enveloppe qui aurait mis le feu aux poudres dans les Samu-Centres 15, si bien que les ARM ont entamé début juin une grève qui a fait tache d’huile.
 
En effet, le décret d'application de cette prime en reconnaissance des risques liés aux métiers des infirmiers et aides-soignants excluait les ARM du Samu. « Le fait que cette prime de 100 euros ne soit pas versée aux ARM a effectivement fait déborder le vase », expliquait début septembre à WUD Nicolas Tondellier, ARM à Rennes et membre du bureau de  l’Union nationale des assistants de régulation médicale (Unarm). Et d’ajouter :
 
« Cela a décidé certains à franchir le pas de la grève. Le personnel des urgences dans son ensemble va bénéficier de la prime, à l’exception des ARM qui sont pourtant exposés aux mêmes risques professionnels. Contrairement au personnel des urgences, les ARM ne peuvent pas être victimes d’agressions physiques. Mais, par contre, ils sont confrontés à de la violence verbale. »

Grève payante

Deux mois plus tard, le gouvernement a décidé le versement de cette prime « d'assistance à la régulation médicale » aux agents titulaires et contractuels de la fonction publique hospitalière exerçant des fonctions d'ARM. Les agents justifiant du diplôme d'ARM institué par le décret du 19 juillet 2019 pourront en effet la percevoir.
 
La prime sera également versée, à titre transitoire jusqu'au 31 décembre 2026, aux agents qui exercent la fonction d'ARM à partir de la date d'entrée en vigueur du décret 5 novembre.
 
Enfin, « le montant de la prime est fixé proportionnellement au temps consacré à l'exercice de la fonction d'assistance à la régulation médicale quand le bénéficiaire exerce cette fonction pour une durée inférieure au temps plein », précise le décret.
 

Portrait de Julien Moschetti

Vous aimerez aussi

Résultat : on retrouve des patients un peu partout
La déclaration en deux coups de cuillères à pot
Rencontre avec le Dr Patrick Bouet, président du Conseil national de l’ordre des médecins

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.