L'Alsace adopte un plan contre les déserts médicaux

Article Article

La Collectivité européenne d'Alsace (CEA) a adopté un "Plan santé", doté de trois millions d'euros, pour faire face aux "défis significatifs" que sont la "pénurie de professionnels" ou la "désertification des territoires".

L'Alsace adopte un plan contre les déserts médicaux

© Midjourney x What's up Doc 

"Aujourd'hui, l'offre de santé est menacée, on a peur de ne pas réussir à soigner nos concitoyens. Dans toutes les situations, les soins de proximité, les soins non programmés, les urgences, on a des déficits et des difficultés nouvelles", a fait valoir jeudi Frédéric Bierry, président LR de la CEA et vice-président de l'Assemblée des départements de France, chargé de la santé.

"Environ 219 000 Alsaciens rencontrent des difficultés d'accès aux soins de premier recours. Cela représente 11,5% de la population régionale. C'est moins que la moyenne nationale, 18%, certes, mais avec le vieillissement démographique en cours, si on n'agit pas en amont, on sera dans la même situation rapidement". Selon la CEA, un quart de la population alsacienne a plus de 60 ans.

La collectivité, issue de la fusion en 2021 des conseils départementaux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, consacre déjà 596 millions d'euros par an à des problématiques de santé publique (fonctionnement des Ehpad, prise en charge du handicap, aides à domiciles...), mais souhaite "développer l'offre de soins dans les territoires" et "faciliter l'installation de futurs professionnels".

"Si on n'a pas de pédopsychiatres, on aura de plus en plus de difficultés à recruter des éducateurs spécialisés en protection de l'enfance par exemple : ce sont nos missions de service public que nous n'arriverons plus à assumer", a ajouté Frédéric Bierry.

Le premier plan de ce type élaboré par le département

S'il a reconnu que l'Alsace disposait "d'atouts" en termes de démographie médicale, notamment avec la présence d'une faculté de médecine à Strasbourg, il a aussi mis en avant certaines difficultés, comme le départ vers l'Allemagne et la Suisse voisines de personnels médicaux, attirés par des conditions financières plus avantageuses.

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/deserts-medicaux-une-preoccupation-croissante-pour-les-francais

"On regarde comment améliorer la situation, mais nous sommes aussi veilleurs par rapport à l'État, et je considère que nous avons la responsabilité de tirer la sonnette d'alarme au niveau national", a indiqué l'élu.

Le plan, le premier de ce type élaboré par la collectivité, a été développé grâce aux nouvelles compétences attribuées aux départements par la loi du 21 février 2022 de "simplification de l'action publique locale".

Avec AFP

0 commentaires (s)

Les gros dossiers

+ De gros dossiers