Hôpital Grand Paris-Nord : l'AP-HP a acquis le site de l'usine Stellantis

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) et le groupe automobile Stellantis ont annoncé mercredi la signature de la vente du site de l'ancienne usine PSA de Saint-Ouen, qui doit accueillir un campus hospitalo-universitaire Grand Paris-Nord en 2028.

La vente de ce site industriel appartenant à Stellantis (ex-PSA), situé en Seine-Saint-Denis aux portes de Paris, a été signée le 19 novembre, ont annoncé les deux parties dans un communiqué.

Le montant de la transaction n'a pas été précisé.

D'une capacité de 900 lits, le futur hôpital Grand Paris-Nord remplacera les actuels hôpitaux Bichat à Paris et Beaujon à Clichy (Hauts-de-Seine) et abritera également des activités d'enseignement et de recherche d'Université de Paris.

Le projet sera implanté sur le site de l'ancienne usine sur 7,19 hectares, au cœur d'un département structurellement sous-douté en services publics, notamment de santé.

Porté par l'AP-HP et l'Université de Paris pour un coût estimé à 1,3 milliard d'euros, le campus est prévu pour 2028.

Après l'enquête publique qui s'est terminée le 15 octobre, un rapport et l'avis du commissaire enquêteur doivent être remis au préfet de Seine-Saint-Denis « à la mi-décembre », dans le cadre de la procédure de déclaration d'utilité publique, a indiqué l'AP-HP.

La démolition de l'ex-usine PSA est prévue à partir de fin 2022. D'ici là, l'AP-HP indique travailler avec la ville de Saint-Ouen sur « les usages transitoires du site ».

En mai, l'Autorité environnementale avait invité les Hôpitaux de Paris à revoir certains aspects environnementaux du projet, comme l'impact sur la qualité de l'air et les nuisances sonores engendrées par la hausse de trafic liés au chantier.

Des opposants locaux craignent eux aussi des nuisances sonores et dénoncent un projet dont la localisation, en plein centre-ville, est inappropriée.

Avec AFP

Portrait de La rédac'

Vous aimerez aussi

Il est un classement où la France est assurée de briller : celui des dépenses de santé. C’est du moins ce que déplorent, les uns après les autres,...

La FHF réclame dans une tribuné à Libé « un calendrier clair » d'application de la réforme encadrant les tarifs de l'intérim médical que le...

Situation sanitaire vs situation économique. Selon un sondage international, vaincre le Covid devient une préoccupation reléguée au second plan après...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.