ECNi chinois : Un robot réussit le concours

L’IA médicale est déjà meilleure que vous

Le robot de la société iFlyTek a passé avec succès l’épreuve écrite du concours national de médecine en Chine. Son petit nom : Xiaoyi. Dès 2018, il sera déployé à l’échelle nationale.

L’Intelligence Artificielle (IA) va-t-elle dépasser nos connaissances médicales ? C’est ce que semble prouver Xiaoyi, un robot médical chinois, développé conjointement par des chercheurs de l'Université Tsinghua et la grande entreprise d'IA chinoise iFlyTek. Il est devenu le premier au monde à réussir l’épreuve écrite du concours national de médecine en Chine.

Près d'un million d'images médicales étudiées

Et pas de triche possible ! Wu Ji, le patron du laboratoire, a indiqué à Beijing News que les questions du concours changent chaque année. Ce n’est donc pas la mémorisation qui a fait le succès de ce nouvel outil. Ce n’est pas non plus Internet qui l’a aidé. Xiaoyi n’y était pas connecté et ne pouvait se fier qu’à sa mémoire interne.

Mémoire bien vaste, puisque le jeune robot a étudié près d'un million d'images médicales, 53 ouvrages, deux millions de dossiers médicaux et 400 000 documents et rapports médicaux avant de se présenter à l’examen. Wu Ji a expliqué que ce sont ses capacités d’étude, de raisonnement et d’analyse qui lui ont permis d’exceller.

Une heure d’épreuves au lieu de 10

En bref : son intelligence artificielle. Le carabin mécanique a obtenu 456 points points sur 600, dépassant largement la moyenne nationale et 96 points au-delà de la note minimum requise pour être admis. 10 heures d’épreuves ? Bien inutile pour Xiaoyi, qui a rendu sa copie en une heure.

Mais pas question pour le robot chinois d’avoir ses premiers patients. Il sera déployé à l’échelle nationale à partir de mars 2018, notamment grâce au plan de la Chine visant à construire une industrie de l’IA valant autour des 152 milliards de dollars d’ici 2030. Xiaoyi servira donc à la formation médicale et aidera à la définition des diagnostics. Cédric Villani, mathématicien et député de l’Essonne, qui a été chargé par le gouvernement d’une mission sur l’IA, a du pain sur la planche !

Source: 

Thomas Moysan

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Préparez-vous à subir la concurrence des machines…
Deepsarc, PIMPON, Hydro, NS Park, ARAC… Tels sont les noms des 10 lauréats de l’appel à projet du Health Data Hub, dont l’objectif est de favoriser l...
Poursuite du déploiement du dossier médical partagé (DMP), création de l’espace numérique de santé, « Health Data Hub »… Tous ces projets font partie...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.