Deux cardiologues qui raffolaient des angioplasties coronaires ont été suspendus

L'un des deux médecins avait pris l'habitude de pratiquer les angioplasties coronaires sur son activité libérale, avec dépassement d'honoraire. 

Presse auscultée. Au centre hospitalier d’Orleans, deux cardiologues ont été suspendus de leur activité libérale en août dernier, rapporte France bleu Loiret. Cette suspension fait suite à un rapport mené par deux professeurs de la société française de cardiologie, débuté le 10 février dernier, à la demande de l’agence régionale de santé. Ce rapport serait sévère et sans concession pour ces deux médecins, qui ont multiplié sans raison les interventions d’angioplastie coronaire. « Depuis quatre ans, le nombre d'angioplasties coronaires pratiquées à l'hôpital d'Orléans a été multiplié par quatre passant de 500 à 600 procédures par an en 2015 à plus de 2.200 en 2018. Cette explosion correspond à l'arrivée dans le service cardiologie de l'un des deux médecins mis en cause », rapporte France Bleu Loiret. Les deux cardiologues contestent cette décision. Lire la suite ici. 

 

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Le vol de masques, mais aussi de solutions hydro-alcooliques, se multiplie dans les hôpitaux depuis quelques jours. En France et à l’étranger.
Le statut de PH à plein temps est le mode de recrutement le plus commun pour les médecins qui veulent s’installer à l’hôpital public. Qu’il soit d’...
« Dépités », « écoeurés » … Les représentants des internes et jeunes médecins sont unanimement déçus par l’arrêté du 16 janvier dernier relatif au...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.