Des vétos dans l’désert !?

Article Article

Ouvrez la bouche et faites « Meuh... »

L’idée de ce début d’année (prenons un peu d’avance : l’idée de la décennie) nous vient de la Bourgogne. Plus précisément, de Mme Françoise Tenenbaum, adjointe au maire de Dijon. Elle a déclaré : « je me suis rendue compte qu'il y avait des vrais médecins dans les territoires ruraux, ce sont les vétérinaires » et de proposer de former les vétos en un an pour qu'ils puissent donner les premiers soins aux patients avant de les diriger vers une structure adaptée... 

Deux siècles après les rebouteux, un siècle après les officiers de santé, les vétos pourraient donc être appelés à la rescousse dans nos campagnes... C'est vrai que c'est tellement plus logique que de s'attaquer aux problèmes de fond.

Allez, tant qu'on y est, remplaçons donc les ortho par des maçons, les chir vasc par des plombiers, les dermatos par des esthéticiennes et les pédopsychiatres par des instits à la retraite !

Ne nous jetons pas tout de suite sur notre Vidal pour y chercher la poso du Féliprane, la mise en pratique n'est pas au programme. On s'en doute, l'idée n'est pas du goût de l'Ordre des médecins, ni des syndicats d'ailleurs. Quant aux patients, pas sûrs qu'ils apprécient d'être pris pour des chêvres !

Finalement, les moins chauds, ce sont les vétérinaires eux même, qui ne se voient pas vraiment prendre notre relais... et, on les comprend bien...

Alors, initiative isolée ou symptôme d’une vraie panne de bonnes idées ?

PlanèteMed infos.

Source:

Divers

Les gros dossiers

+ De gros dossiers