David Gruson : nouveau directeur de programme santé du Groupe Jouve

Ex-délégué général de la Fédération hospitalière de France (FHF), David Gruson rejoint l'entreprise française de services numériques Jouve en tant que directeur de programme santé.

Tel un chat, David Gruson retombe toujours sur ses pattes. L’ex-délégué général de la Fédération hospitalière de France (FHF), vient en effet de rejoindre l'entreprise française de services numériques (ESN) Jouve, en tant que directeur de programme santé.

 
Membre du comité de direction de la Chaire Santé de Sciences Po Paris, David Gruson est également le fondateur de l'initiative académique et citoyenne Ethik-IA qui défend une "régulation positive" de l'intelligence articielle (IA) et de la robotisation en santé. Les propositions opérationnelles d'Ethik-IA ont été notamment relayées dans le cadre des missions de Cédric Villani et de France Stratégie sur l'IA. Enfin, David Gruson est aussi engagé activement sur le volet numérique du processus de révision de la loi de bioéthique.

Task-force dédiée à la santé

Fondée en 1903, Jouve investit depuis les années 1990 dans le champ de la dématérialisation des documents et des flux de travail. Proposant à la fois du conseil et des services de développement informatique, le groupe rassemble actuellement 2000 collaborateurs en Europe, Amérique du Nord, Afrique et Asie. L’entreprise met notamment en œuvre des processus agiles, des solutions de robotisation et d’IA pour répondre à des problématiques d’acquisition client, de vérification d’identité ou de lutte contre la fraude.
 
Dans le secteur de la santé, Jouve entend accroître sa présence avec la création du poste de directeur de programme santé, confié à David Gruson. Membre du comité exécutif, il pilotera une « task-force » dédiée à la santé, développera une offre centrée sur la digitalisation des parcours administratifs et financiers de prise en charge des patients en établissements, en ville et au domicile : pré-admissions, admissions, frais de séjours et traitements externes, problématiques de lutte contre la fraude, reconnaissance automatique de documents d’identité, nouveaux services digitaux associés aux parcours territoriaux de prise en charge des patients…
 
David Gruson assurera également la mise en œuvre de programmes pilotes de numérisation-valorisation des données et archives des établissements. Son périmètre d’action portera à la fois sur le champ sanitaire et le champ médico-social.

Cohérence avec ETHIK-IA

Avec l’arrivée de David Gruson, Jouve fait le choix « d’inscrire son action en lien étroit avec les principes de régulation positive du numérique en santé et de l’intelligence artificielle dans le domaine pour aider au développement d’une filière française compétitive répondant aux exigences du RGPD et valorisant la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences des professionnels concernés par ces transformations », explique l’entreprise dans un communiqué.
 
Pour David Gruson, « cette démarche s’inscrit en cohérence logique avec ce que nous portons notamment avec ETHIK-IA. Avec d’autres acteurs, nous nous sommes fortement engagés pour contribuer à une vraie bascule positive du discours sur le numérique et l’intelligence artificielle en santé ces derniers mois. L’objectif est maintenant de permettre la concrétisation de cette avancée en participant, dans un contexte de compétition mondialisée, à la structuration d’une offre française et européenne forte sur ces enjeux d’avenir ».
 
 Un CV bien rempli 

Diplômé de l'Institut d'études politiques (IEP) de Paris et de l'Ecole nationale de la santé publique (ENSP), désormais Ecole des hautes études en santé publique (EHESP), David Gruson a commencé sa carrière de directeur d'hôpital à l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) en tant que directeur adjoint de l'hôpital Bicêtre (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne). Il est entré ensuite à l'ENA, avant d’être nommé en 2006 auditeur de seconde classe à la Cour des comptes puis conseiller référendaire en juin 2009. En mars 2009, il a été rapporteur auprès de la commission de concertation sur la politique de la jeunesse, présidée par Martin Hirsch, aujourd'hui directeur général de l'AP-HP. D'avril 2010 à avril 2012, il a été conseiller technique chargé de la santé, du handicap et de la prise en charge de la dépendance au cabinet de l'ancien Premier ministre François Fillon. Nommé directeur général du CHU de La Réunion en avril 2012, il devient en février 2016 délégué général de la FHF, avant de démissionner en septembre 2017. En 2018, il a cofondé l'initiative académique et citoyenne Ethik-IA. Il est aussi l’auteur et coordonnateur de plusieurs ouvrages relatifs à l’IA. À l’image de S.A.R.R.A, le premier polar bioéthique sur l’IA, publié le 19 Juin 2018. Last but not least, il est chroniqueur du meilleur magazine médical que la terre n’ait jamais connue : What’s up Doc évidemment !

 
 

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Presse auscultée. Un chirurgien indien a effectué une intervention cardiaque alors qu'il se tenait à 20 miles de son patient grâce à un robot...
Le think tank #Leplusimportant lance auprès des professionnels de sante une vaste enquête pour recueillir leur avis sur les adaptations...
Le job des médecins n’est pas menacé par les machines

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.