Dans l’armée, aux Etats-Unis, plus on est gradé, mieux on est soigné !

Article Article

Les médecins militaires soignent mieux leurs patients hauts gradés, selon une étude publiée dans la prestigieuse revue Science jeudi, qui fournit la preuve de l'influence que peut exercer le pouvoir sur des relations humaines un phénomène difficile à mesurer scientifiquement.

Dans l’armée, aux Etats-Unis, plus on est gradé, mieux on est soigné !

© Midjourney x What's up Doc

"Nous cherchons à montrer que notre analyse n'est pas spécifique au milieu militaire", a souligné Manasvini Singh, co-autrice de l'étude, arguant que les résultats peuvent être pertinents pour la vie civile également.

La chercheuse et le co-auteur Stephen Schwab ont examiné 1,5 million de rencontres patient-médecin dans le service de santé de l'armée américaine.

Aux petits soins des hauts gradés

Ils ont comparé comment deux soldats de même rang étaient traités aux urgences par des médecins d'un grade soit inférieur, soit plus élevé.

Résultat : les patients avec un grade plus élevé ont en moyenne reçu davantage d'attention et de ressources. Celles-ci étaient mesurées en termes de tests réalisés, de traitements reçus et de temps passé avec le médecin.

Les chercheurs ont également observé que les patients ayant un grade supérieur avaient 15% de risque en moins d'être admis à l'hôpital durant les 30 prochains jours.

Pas d’impartialité raciale entre médecins et patients 

Les chercheurs ont également étudié l'impact de l'âge, de la couleur de peau et du sexe des patients -- des facteurs également présents dans la société civile contrairement au grade.

"Nous avons observé qu'un patient allant aux urgences et à qui on attribue un médecin blanc de plus haut rang que lui s'en sortira mieux s'il est blanc plutôt que noir", a expliqué Manasvini Singh.

Un patient noir ayant un grade plus élevé que son médecin recevait davantage d'attention que s'il était d'un grade inférieur à lui, mais tout de même moins que des patients blancs. Les médecins noirs, en revanche, déployaient des efforts importants pour soigner les patients noirs de haut rang.

Une étude qui soulève des questions sociétales importantes

Selon Manasvini Singh, ces résultats sont généralisables au système de soins civils, et même en dehors du secteur médical. De tels mécanismes peuvent aider à expliquer pourquoi des étudiants noirs sont mieux traités par des professeurs noirs, a-t-elle dit par exemple.

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/un-medecin-de-larmee-americaine-inculpe-pour-23-agressions-sexuelles

Dans un article de commentaire accompagnant l'étude, la chercheuse Laura Nimmon de l'Université de Colombie-Britannique a estimé que ces recherches soulevaient des questions importantes.

"Des efforts restent nécessaires pour mieux comprendre les facettes du pouvoir, dont l'échec des systèmes de soins et éducatifs à s'attaquer au mythe selon lequel les médecins sont parfaitement altruistes et non corruptibles par le pouvoir", a-t-elle écrit.

Les gros dossiers

+ De gros dossiers