Contre la Covid-19, avantage aux hommes à lunettes

Une étude chinoise effectuée sur des myopes concluent que le port de lunettes protègerait de la Covid19. 

Si les constatations rapportées par Zeng et coll. dans la région de Suizhou en Chine se répètent ailleurs, alors le port de lunettes (même sans correction) devrait être conseillé dans la population générale pour éviter d’attraper le SRAS-CoV-2. Les soignants, eux, le savent déjà et les kits de protection comportent tous des protections oculaires qui couvrent une zone élargie du visage. L’hypothèse développée par l’équipe de chinois est que les lunettes servent de rempart contre le virus qui est aéroporté et manuporté (puisqu’on porte les mains au visage en moyenne 3 000 fois par jour).

Masques/lunettes pour tous

L’étude chinoise a enrôlé 276 patients atteints de COVID-19, dont 56,2 % d’hommes (âge moyen 51 ans). 16 de ces patients étaient myopes et portaient leur lunettes au moins 8 heures par jour (5,8 %). Or, la proportion de myopes dans cette région de la Chine est de 31,5 %. Les auteurs ont choisi les myopes plutôt que les presbytes (qui théoriquement sont plus représentés dans la population des malades de cette tranche d’âge) car ses derniers portent rarement leurs verres toute la journée. Si l’on suit le raisonnement proposé, les presbytes eux devraient être plus à risque que les myopes. 
Il n’en faut pas plus pour que Zeng et coll. concluent que le port de lunette prolongé protège de l’infection par SRACoV-2 et qu’ils conseillent l’association masques/lunettes pour tous.
 
Zeng W, Wang X, Li J et coll. Association of Daily Wear of Eyeglasses With Susceptibility to Coronavirus Disease 2019 Infection. JAMA Ophthalmol. Published online September 16, 2020. doi:10.1001/jamaophthalmol.2020.3906
 

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Mais ca n’est pas ce que vous croyez
Le président Emmanuel Macron a rendu une visite surprise au professeur Didier Raoult ce jeudi 9 avril. Dans la matinée, il avait rendu visite aux...
Les Paulistes ne déconnectent pas pendant les interventions

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.