Affiliation à la Carmf : un an de répit pour les non-thésés

Garde tes 3 133 euros

L’Isni a annoncé ce lundi que les médecins non-thésés n’auront finalement pas à payer la cotisation à la Carmf, introduite par un amendement furtif à la LFSS 2017. Les négociations avec le ministère et la Sécu ont visiblement payé.

La décision va en soulager plus d’un. L’Intersyndicale nationale des internes (Isni) a annoncé le 16 avril qu’après négociations avec les pouvoirs publics, les jeunes médecins concernés n’auront pas à payer les cotisations en 2018. Il n’y aura pas non plus de rattrapage.

Depuis le 1er janvier 2018, les internes et médecins non-thésés qui font des remplacements pouvaient enfin s’affilier à la Carmf, comme le demandait le syndicat Reagjir depuis un moment. Cela aurait pu être une victoire, si l’amendement qui le permettait, visiblement  ne le rendait pas tout simplement obligatoire. Conséquence : les jeunes remplaçants se voyaient mécaniquement contraints à payer 3 133 euros lors de leur première année, et 3 123 la deuxième. Mais ça, c’était avant.

Now what ?

Sur Twitter, Olivier le Pennetier, ancien président de l’Isni, s’interroge : « Y aura t'il un document officiel nous assurant cette garantie ? Etant donné que c'est contre la loi de financement de la sécurité sociale cela paraît complexe... On boucle nos rempla ou pas ? » Pas plus de précisions pour l’instant.

L’amendement sera certainement revu dans le prochain projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS 2019), peut-être pour enfin intégrer la possibilité de s’affilier, et non l’obligation. « Les internes n’ont aucun intérêt à s’affilier », soulignait ainsi Yannick Schmitt, président du syndicat de jeunes médecins Reagjir, contacté en février par What’s up Doc, au moment où tout le monde s’est rendu compte de la petite surprise.

Autre revendication de Reagjir : « Il faut également réduire les montants forfaitaires : pour les internes et les médecins en début d’activité, c’est beaucoup trop », avait-il ajouté.

Source: 

Jonathan Herchkovitch

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

L'assurance maladie vient d'annoncer qu'elle allait verser à partir du 30 avril une aide pour aider les médecins libéraux qui auraient subi une...
Le SML (Syndicat des médecins libéraux) proteste contre la disparition du médecin des bons de vaccination antigrippale. Le syndicat accuse l’...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.