17 000 médecins inscrits de force au DPC

Gavage au DPC
Gavage au DPC

Environ 17 000 praticiens ont été inscrits sans leur consentement à une formation DPC avec Chen formation. La société labellisée avait récupéré les numéros RPPS de tous ces médecins.

« L'obligation de DPC concerne l'ensemble des professionnels de santé de France, tous modes d'exercice confondus », rappelle l’Agence nationale du DPC (ANDPC) sur son site internet. Certains médecins ont peut-être pris cette invective un peu trop au pied de la lettre. Plus de 500 d’entre eux ont confirmé une pré-inscription à une formation qu’ils n’avaient pas demandée.
 
Ce sont en réalité 17 000 médecins qui ont été pré-inscrits d’office par Chen formation – dont certains plusieurs fois –, sans leur consentement, à une action de DPC. Cet organisme, pourtant agréé par l’ANDPC, avait tout simplement récupéré leurs numéros RPPS pour les inscrire, à domicile, le 15 mars. Sans stress.  

Filou, mais pas truand

Dès le lendemain, les syndicats (MG France et CSMF), alertés par leurs adhérents, ont signalé l’action intrépide de l’organisme à l’ANDPC, qui avait déjà, elle-même, été interpellée sur le sujet par des professionnels. Elle a réagi rapidement : dès le lundi, il a été rayé des listes.
 
« Il n'y a eu aucune intrusion sur le site de l'Agence », a tenu à préciser l’ANDPC en réponse à des signalement publiés sur Twitter. « Les pré-inscriptions effectuées par un organisme de DPC, non validées par le professionnel de santé, ne consomment pas le forfait de DPC en cours ».
 
Si ce n’est pas l’affaire du siècle, puisque les numéros RPPS sont accessibles, elle jette un certain discrédit sur la qualité de l’agrément de l’ANDPC. Un défaut que la directrice de l’agence, Michèle Lenoir-Sarfati, reconnaît volontiers. « Il existait un certain nombre d’alertes au niveau du dossier de dépôt » de cet organisme, a-t-elle confié au Quotidien du médecin. Un défaut que les médecins et les organismes concurrents n’ont pas manqué de relever sur Twitter, non plus…

Reste à savoir ce qu’il adviendra des 500 médecins qui ont répondu à la formation. Faut pas se moquer, faut bien remplir ses obligations de DPC ! (Et la formation, sur le dépistage du cancer en médecine générale, a pu en intéresser certains).
 
PS : petite mention spéciale à @mimiryudo, qui se sent délaissé. En plus, il avait déjà été laissé de côté par la plainte des homéopathes contre les no #Fakemed...

Portrait de Jonathan Herchkovitch

Vous aimerez aussi

Dans le monde concurrentiel de la publication, les résultats issus d’études à grands effectifs et/ou de travaux cherchant à répondre à une...
Le Think Tank #Leplusimportant propose une réforme des études de santé qui recoupe en partie les grandes orientations des pouvoirs publics. Tout en...
She needs you pour la 1e journée de psy légale

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.