Un jeu, oui, mais sérieux!

Les serious games à l'assaut des études de médecine

Le développement d'internet, des smart phones et applications diverses et variées, a modifié les capacités d'attention et de mémorisation des étudiants, puisqu'il suffit de quelques clics pour retrouver les informations dont on a besoin. Par ailleurs, le paradigme du médecin omniscient et infaillible est tombé, les procès toujours plus nombreux le prouvent. L'exigence de perfection pointe son nez, ce qui n'est pas anormal dans une profession qui a la responsabilité de vies humaines. Dans la famille des nouvelles technologies qui pourraient améliorer la formation des jeunes médecins, et répondre aux attentes à la fois des étudiants et des enseignants, il y a les serious games, dont Medusims. Il met en scène dans une de ses thématiques une hémorragie du post-partum, permettant d'évaluer la qualité et la pertinence du jeu. Une plongée dans le monde de l'obstétrique, où le décor et les commentaires sont assez réalistes, et qui se positionne comme un complément à d'autres formes d'enseignement. Pour en savoir plus, direction le dernier WUD!

Source: 

Sarah Balfagon

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Les assignations abusives pleuvent (comme des cordes) dans toutes les régions de France depuis le début de la grève des internes, ce 10 décembre....
Quatre centres spécialisés obésité d’Ile-de-France ont décidé de se lancer dans l’expérimentation d’un parcours de prise en charge de patients...
Testing What's Up Doc

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.