Tours : 50 % des cabinets du centre disparaîtront d'ici 5 ans ?

Presse auscultée. La moitié des cabinets médicaux du centre de Tours pourrait disparaître d'ici cinq ans, selon l’étude d’un jeune médecin tourangeau.
 

D'ici 5 ans, la moitié des cabinets médicaux du centre de Tours pourrait disparaître au profit de cabinets situés à l'extérieur de la ville, rapporte France Bleu. Près de la moitié des médecins du centre-ville ont plus de 60 ans, si bien que la cession de leurs cabinets en cas de départ à la retraite pose problème, pointe l’étude d’un jeune médecin tourangeau.
 
Deux raisons principales sont à l’origine de ce constat alarmant : l'obligatoire mise aux normes PMR (Personnes à mobilité réduite), jugée trop onéreuse, voire impossible, dans les vieux immeubles du centre-ville. Mais c'est aussi parce qu'un nombre croissant de jeunes médecins ne veulent plus exercer seuls qu'ils préfèrent s'orienter vers de plus gros cabinets éloignés du centre-ville.
 
Pour lire l’article dans son intégralité, rendez-vous ici.
 

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Comment se servir dans nos poches...
Le SML s’oppose au « pharmacien-censeur » dont le rôle serait de « rationner les dépenses ». À l’heure où l’Uspo (Union des syndicats de...
Un amendement vise à limiter à trois années la durée totale des remplacements des médecins, dans le cadre de l’examen du projet de loi santé au Sénat...

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.