Temps de travail des internes

Une lettre adressée à la ministre de la santé le 8 avril dernier lui demande "le report de la mise en œuvre de la réforme du temps de travail des internes au prochain semestre 2015". Peur d'être débordés ? Les internes s'insurgent.

"Madame la Ministre,
Nous tenons par le présent courrier à vous faire part de nos vives préoccupations quant à la mise en œuvre du décret n°2005-225 du 26 février 2015 relatif au temps de travail des internes." C'est ainsi que commence la lettre signée par la FHF, et les présidents des conférences de la FHF, des Directeurs Généraux de CHRU, des Présidents de CME de CHU, des Doyens des Facultés de Médecine, des Directeurs de CH et des Présidents de CME de CH.

Ils ont peur semble-t-il que tout aille trop vite, et que cela mène à une désorganisation au sein de l'établissement. "Cette réforme du temps de travail des internes constitue un changement culturel majeur. Qui dit changement culturel, dit nécessaire appropriation des enjeux par les acteurs. Or, ce n’est pas en quelques semaines – les arrêtés devant préciser les modalités de suivi du temps, que les acteurs du monde hospitalier peuvent être pleinement opérationnels", ainsi justifient-ils leur demande dans la lettre.

Aveu d'une surexploitation du travail des internes par les hôpitaux ? Preuve en tout cas qu'ils y sont indispensables.

Les internes, qui se sont battus pour obtenir cette réduction du temps de travail, qui est, faut-il le rappeler, seulement un ajustement légal par rapport aux normes européennes déjà en place, se mobilisent contre cette demande de repport. L'ISNAR-IMG a publié un communiqué de presse dans lequel il décrit ce décret comme "une avancée historique", et "appelle solennellement Madame la Ministre à arbitrer négativement la demande de moratoire qui lui a été adressée et à réaffirmer publiquement un engagement fort pour que la réforme du temps de travail des internes s’applique dans les plus brefs délais", tout en assurant de "sa disponibilité pour aider les organes administratifs du système de santé à appliquer la réglementation en vigueur".

photo : Cécile Lienhard 

Portrait de La rédaction

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.