Télé-médecine : Le SML va ouvrir sa propre plateforme

On n'arrête pas le progrès

Le Syndicat des médecins libéraux (SML) a annoncé ce mercredi matin, lors d’un point presse au sujet de la réforme du système de santé, qu’il allait créer une plateforme de télé-médecine.

« C’est de notre devoir » a expliqué Philippe Vermesch, président du SML, interrogé par What’s up Doc. Ce mercredi matin, il a annoncé lors d’un point presse convoqué pour évoquer la réforme du système de santé que son syndicat allait créer une plateforme de télé-médecine, pour ses adhérents et tout médecin susceptible d’être intéressé.

Moins cher qu’ailleurs

« On a été un des premiers syndicats à s’emparer des sujets d’innovation en santé, comme la télé-médecine », justifie Philippe Vermesch, très fier de ce nouveau service, qui a émergé dans les esprits du SML « il y a un mois et demi ». Un syndicat à la tête d’une plateforme de mise en relation patients-médecins ?

À entendre Philippe Vermesch, ce sera la meilleure plateforme. « On la veut simple », détaille-t-il.  L’avantage par rapport à la concurrence ? Une promesse de confidentialité : « Il n’y aura aucun enregistrement de données, c’est juste de la mise en relation ». Côté coûts, « ce sera moins cher » qu’ailleurs.

Le business model n’est pas encore défini

Les adhérents du SML pourront bénéficier de ce service, mais également les autres médecins, qui devront eux probablement régler « un petit financement ». Mais pas question de parler de rentabilité, « on ne fait pas du commercial, on fait du syndicalisme », explique Vermesch. Pour autant, le projet n’en est qu’à ses prémices. Le business model n’est pas encore défini.

Un service déloyal par rapport à la concurrence ? « Il y a des URPS qui montent des projets, des plateformes, on ne les empêche pas eux ! », répond le président du syndicat. Tout reste à prouver, donc. Rendez-vous d’ici la fin de l’année, pour découvrir le service.

Source: 

Thomas Moysan

Portrait de La rédaction

Vous aimerez aussi

Quand le Dr Patrick Lemoine nous parle de la peur de l’installation libérale des jeunes médecins…
Notre système de retraite solidaire est mis À mal par la sortie de scène des papy-boomers alors même que le remplacement par les actifs ne suffit pas...
Mais surtout ils sont inquiets !

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.