Pourquoi les jeunes médecins ont tort de se fiche de la réforme des retraites

52% de nos internautes se moquent de la réforme des retraites. 

Pas vraiment désintéressé, mais pas non plus super concerné : c’est ainsi que l’on peut résumer les résultats de notre dernier sondage qui portait sur la question suivante : Vous sentez-vous concerné.e. par la réforme des retraites ? 52% des internautes de notre page Facebook ont répondu négativement (donc 48% ont répondu positivement). Est-ce parce que WUD est le magazine des jeunes médecins que cette réforme les laisse, pour plus de la moitié d’entre eux, indifférents ?

Certainement. Pourtant, ils ont tort car la réforme des retraites devrait les concerner au premier chef. Car elle ne commencera à s’appliquer qu’en 2025. Les premiers à y passer seront les médecins nés en 1963, puis suivront les autres. Et elles ne risquent pas d’être au goût de tous (et toutes). Les médecins libéraux craignent de perdre les avantages de leur caisse de retraite, la Carmf. Comme l’allocation supplémentaire vieillesse (ASV), une surcomplémentaire qui participe à hauteur de 40% aux pensions de retraite. La Fédération hospitalière de France (FHF) craint pour sa part que la spécificité de la pénibilité dans la Fonction publique hospitalière ne soit pas prise en compte dans la réforme des retraites. Bref, les jeunes médecins ont tout intérêt de se sentir concernés par la réforme des retraites, car elles va les impacter au premier chef !

Portrait de Jean-Bernard Gervais

Vous aimerez aussi

Le gros dossier

 

Le magazine What’s Up Doc est édité par l’agence Planète Med.